Accueil > WikiRennes > Anciennes faïenceries rennaises

Anciennes faïenceries rennaises

mardi 12 septembre 2017, par Manu35

relecture

← Version précédenteVersion du 12 septembre 2017 à 14:36
Ligne 7 :Ligne 7 :
 
La couleur caractéristique de la faïence rennaise est le violet de manganèse, souvent en camaïeux, parsemé de petits points blancs; le vert est sombre, le rouge tire sur le brun et le bleu est ardoisé ''La céramique bretonne'', par J. Labour, Christine Bonneton,éd. - 1980
 
La couleur caractéristique de la faïence rennaise est le violet de manganèse, souvent en camaïeux, parsemé de petits points blancs; le vert est sombre, le rouge tire sur le brun et le bleu est ardoisé ''La céramique bretonne'', par J. Labour, Christine Bonneton,éd. - 1980
  
Au siècle suivant, de 1831 à 1878,  fonctionnait, au début de la [[Rue Saint-Hélier|rue Saint-Hélier]], à l'emplacement du n° 20, la faïencerie d'Auguste '''Vaumort''' et de son frère Edouard, peintre. Elle employa jusqu'à 20 ouvriers.[[Fichier:Fait_mar_michel_derennes.jpeg|150px|right|thumb|Une marque adéquate ... pour Rennes]] On peut repérer quelques rares signatures de peintres : Michel Derennes, Bourgouin ( originaire de Rouen), Hirel de Choisy.''Les Anciennes Faïenceries Rennaises'', par [[Lucien Decombes]], directeur du [[Musée archéologique de la ville de Rennes|musée archéologique de la ville de Rennes]], Hyacinthe Caillère, éd.- 1900
+
Au siècle suivant, de 1831 à 1878,  fonctionnait, au début de la [[Rue Saint-Hélier|rue Saint-Hélier]], à l'emplacement du n° 20, la faïencerie d'Auguste '''Vaumort''' et de son frère Edouard, peintre. Elle employa jusqu'à 20 ouvriers.[[Fichier:Fait_mar_michel_derennes.jpeg|150px|right|thumb|Une marque adéquate ... pour Rennes]] On peut repérer quelques rares signatures de peintres : Michel Derennes, Bourgouin ( originaire de Rouen), Hirel de Choisy.''Les Anciennes Faïenceries Rennaises'', par [[Lucien Decombe]], directeur du [[Musée archéologique de la ville de Rennes|musée archéologique de la ville de Rennes]], Hyacinthe Caillère, éd.- 1900
  
 
==Sources==
 
==Sources==
 
 

Voir en ligne : WikiRennes