Accueil > WikiRennes > Des équipages français bombardent la Kriegsmarine route de Lorient

Des équipages français bombardent la Kriegsmarine route de Lorient

jeudi 10 janvier 2019, par Stephanus

photo

← Version précédente Version du 10 janvier 2019 à 14:38
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
[[Fichier:De_Rancourt.jpg|200px|left|thumb|Le commandant Henri de Rancourt]]
 
[[Fichier:De_Rancourt.jpg|200px|left|thumb|Le commandant Henri de Rancourt]]
 
[[File:Douglas_Boston_RAF_taking_off.jpg|200px|right|thumb|Un Douglas Boston de la RAF au décollage en 1943 (''de Wikimedia Commons'')]]
 
[[File:Douglas_Boston_RAF_taking_off.jpg|200px|right|thumb|Un Douglas Boston de la RAF au décollage en 1943 (''de Wikimedia Commons'')]]
 +
[[Fichier:Groupe_Lorraine.png|200px|right|thumb| Écusson du groupe Lorraine]]
 
L'après-midi du dimanche 8 août ,vers 17h15, Rennes subit un nouveau bombardement. Trois escadrilles d'appareils américains Douglas Boston III (900 kg de bombes) faisant partie de la 137° escadre de bombardement volèrent en rase-mottes au-dessus des champs et des pommiers  pour aborder par surprise l'agglomération rennaise par l'ouest. Au loin, à l'horizon les pilotes ont comme repère les deux tours de la cathédrale. Il n'y a pas de chasse allemande mais la FLAK (DCA allemande) donne. Les Boston bombardent à nouveau les installations de la Kriegsmarine. Ils ont quatre minutes pour atteindre leur cibles et la visent par vagues de quatre, la première à une quinzaine de mètres de hauteur, les suivantes à 350/450 mètres.  
 
L'après-midi du dimanche 8 août ,vers 17h15, Rennes subit un nouveau bombardement. Trois escadrilles d'appareils américains Douglas Boston III (900 kg de bombes) faisant partie de la 137° escadre de bombardement volèrent en rase-mottes au-dessus des champs et des pommiers  pour aborder par surprise l'agglomération rennaise par l'ouest. Au loin, à l'horizon les pilotes ont comme repère les deux tours de la cathédrale. Il n'y a pas de chasse allemande mais la FLAK (DCA allemande) donne. Les Boston bombardent à nouveau les installations de la Kriegsmarine. Ils ont quatre minutes pour atteindre leur cibles et la visent par vagues de quatre, la première à une quinzaine de mètres de hauteur, les suivantes à 350/450 mètres.  
  

Voir en ligne : WikiRennes