Accueil > WikiRennes > Place de la Mairie

Place de la Mairie

<

mardi 13 août 2019, par Stephanus

photo et restructuration

← Version précédente Version du 13 août 2019 à 10:10
Ligne 27 : Ligne 27 :
 
De "''Place Neuve''" à sa création, elle devint "''place Royale''" puis, à l'époque de la Révolution, "''place [[Le Chapelier]]"'', du nom du député de Rennes, président de l'Assemblée constituante, avant de devenir "''place d'Armes''" avec un intermède de "''place Marat''" ! En [[1807]] elle devient... "''place Napoléon''", puis "''place Impériale''" pour redevenir "''place d'Armes''" à la chute de l'Empire mais... redevient, en [[1830]], "''place Napoléon''" et peu après va devenir enfin officiellement "''place de la Mairie''". Le 21 janvier 1941, le conseil municipal la dénomme "''place du Maréchal-Pétain''", ('''* 1''') nom annulé le 16 septembre 1944. Le dôme du beffroi était, à l'origine, surmonté d'un grande fleur de lys de tôle à quatre branches. La Révolution la remplaça par un bonnet phrygien, puis un aigle pendant le premier Empire, puis à nouveau une fleur de lys sous la Restauration.
 
De "''Place Neuve''" à sa création, elle devint "''place Royale''" puis, à l'époque de la Révolution, "''place [[Le Chapelier]]"'', du nom du député de Rennes, président de l'Assemblée constituante, avant de devenir "''place d'Armes''" avec un intermède de "''place Marat''" ! En [[1807]] elle devient... "''place Napoléon''", puis "''place Impériale''" pour redevenir "''place d'Armes''" à la chute de l'Empire mais... redevient, en [[1830]], "''place Napoléon''" et peu après va devenir enfin officiellement "''place de la Mairie''". Le 21 janvier 1941, le conseil municipal la dénomme "''place du Maréchal-Pétain''", ('''* 1''') nom annulé le 16 septembre 1944. Le dôme du beffroi était, à l'origine, surmonté d'un grande fleur de lys de tôle à quatre branches. La Révolution la remplaça par un bonnet phrygien, puis un aigle pendant le premier Empire, puis à nouveau une fleur de lys sous la Restauration.
 
On peut penser que les Rennais contemporains n'ont guère suivi dans la pratique ces dénominations successives, s'en tenant, pour la plupart, au nom "place de la Mairie" que... l'on décline aussi en breton ''Plazenn an Ti-Ker''.
 
On peut penser que les Rennais contemporains n'ont guère suivi dans la pratique ces dénominations successives, s'en tenant, pour la plupart, au nom "place de la Mairie" que... l'on décline aussi en breton ''Plazenn an Ti-Ker''.
[[Fichier:Le_glacier074.jpg|350px|center|thumb|Sous les galeries du Théâtre, côté sud : Le Glacier (publicité dans le programme de Rennes Théâtre, saison 1940-41)]]
+
[[Fichier:Le_glacier074.jpg|350px|left|thumb|Sous les galeries du Théâtre, côté sud : Le Glacier (publicité dans le programme de Rennes Théâtre, saison 1940-41)]]
 +
[[Fichier:Corseti%C3%A8re075.jpg|150px|thumb|Publicité de corsets, en fait, 7 rue de Brilhac, mais la place de la mairie est plus connue ( Dans le programme de Rennes Théâtre, saison 1940-41) ]]
 
[[Fichier:L_auto_reine.jpeg|250px|right|thumb|Vers 1970, sur la place, l'auto reine à Rennes]]
 
[[Fichier:L_auto_reine.jpeg|250px|right|thumb|Vers 1970, sur la place, l'auto reine à Rennes]]
 
[[Fichier:Autos_place_de_la_mairie.png|300px|left|thumb|Vers 1965, toujours place parking]]
 
[[Fichier:Autos_place_de_la_mairie.png|300px|left|thumb|Vers 1965, toujours place parking]]
[[Fichier:Corseti%C3%A8re075.jpg|150px|thumb|Publicité de corsets, en fait, 7 rue de Brilhac, mais la place de la mairie est plus connue ( Dans le programme de Rennes Théâtre, saison 1940-41) ]]
 
[[File:Opéra de Rennes.JPG|250px|thumb|Faisant face à l'Hôtel de ville, l’ [[Opéra]] la nuit|left]]
 
  
 +
[[File:Opéra de Rennes.JPG|250px|thumb|Faisant face à l'Hôtel de ville, l’ [[Opéra]] la nuit|right]]
 +
[[Fichier:Un_oiseau_survolant_la_place_de_la_Mairie.png|left|400px|thumb|En survolant la place de la Mairie]]
 
[[Fichier:Mairie,_St-Sauveur_et_cath%C3%A9drale.png|center|400px|thumb|Sur la même vue, l'[[hôtel de ville]], la [[basilique Saint-Sauveur]] puis la [[cathédrale Saint-Pierre]]. (''Archives de Rennes. 255FI109'')]]
 
[[Fichier:Mairie,_St-Sauveur_et_cath%C3%A9drale.png|center|400px|thumb|Sur la même vue, l'[[hôtel de ville]], la [[basilique Saint-Sauveur]] puis la [[cathédrale Saint-Pierre]]. (''Archives de Rennes. 255FI109'')]]
 
Les passants sur la place purent voir, au fil des ans et des régimes, en haut du campanile : une grande fleur de lys de tôle à quatre branches, puis un bonnet phrygien remplacé par un aigle, auquel succéda une nouvelle fleur de lys. La République s'abstint. En 1793, la statue du roi disparut de la niche de l'hôtel de ville, qui resta vide jusqu'en septembre 1911 quand on y installa un groupe du statuaire cessonnais [[Jean Boucher]], symbolisant l'union de la Bretagne (à genoux) au roi de France (assis), ensemble que firent sauter des indépendantistes au petit matin du 7 août [[1932]], année du quadricentenaire de l'acte d'union.
 
Les passants sur la place purent voir, au fil des ans et des régimes, en haut du campanile : une grande fleur de lys de tôle à quatre branches, puis un bonnet phrygien remplacé par un aigle, auquel succéda une nouvelle fleur de lys. La République s'abstint. En 1793, la statue du roi disparut de la niche de l'hôtel de ville, qui resta vide jusqu'en septembre 1911 quand on y installa un groupe du statuaire cessonnais [[Jean Boucher]], symbolisant l'union de la Bretagne (à genoux) au roi de France (assis), ensemble que firent sauter des indépendantistes au petit matin du 7 août [[1932]], année du quadricentenaire de l'acte d'union.
  
 
De nombreuses manifestations culturelles, sociales, militaires, festives, y rythment la vie rennaise diurne et nocturne.
 
De nombreuses manifestations culturelles, sociales, militaires, festives, y rythment la vie rennaise diurne et nocturne.
 +
 +
 +
 +
 +
 +
 +
 +
  
  

Voir en ligne : WikiRennes