GouvActu AdmiNet

Accueil > Ville de Beaucaire > Un 8 mai pour ne pas oublier

Un 8 mai pour ne pas oublier

samedi 8 mai 2021, par Dany Dos Santos

Un 8 mai pour ne pas oublier

En ce 8 mai, les autorités civiles et militaires étaient réunies au monument aux Morts de la route de Saint-Gilles pour commémorer l’anniversaire de la victoire des alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la seconde guerre mondiale.

Etaient présents de nombreux élus, dont M. le Maire, le conseiller départemental du canton, des représentants du 503ème régiment du train dont le Colonel Pillebout, chef de corps, le commandant de Police Nationale, le chef de la police municipale, un représentant des sapeurs-pompiers, la Croix-Rouge à travers ses bénévoles, et des élèves du BAC PRO métiers de la sécurité du lycée d’Alzon et bien sûr de nombreux anciens combattants et Beaucairois.

Un moment traditionnellement très fort en émotions permettant de repenser à tous nos morts et nos blessés victimes de la barbarie d’un régime totalitaire, mais aussi à tous ceux marqués à vie par ce qu’ils ont vu ou tout simplement par la perte d’êtres chers.

Rappelant la devise de notre pays, Julien Sanchez, Maire, a souhaité avoir un message pour la jeunesse, afin qu’elle se rappelle combien la notion de liberté est essentielle pour tous et qu’elle n’oublie pas ce que nos anciens ont fait pour qu’elle soit si évidente aujourd’hui.

Le Maire de Beaucaire a souligné le courage des combattants qui ont offert leur vie pour que « d’autres destins se prolongent ».

Annonçant son plein soutien aux généraux qui ont publié il y a quelques jours une tribune, soulignant les dangers qui pèsent sur notre vie d’aujourd’hui, le Maire a rendu hommage aux dernières victimes du terrorisme islamiste (comme cette fonctionnaire de police de Rambouillet assassinée) mais aussi de l’insécurité du quotidien (comme ce jeune policier de 36 ans père de famille à Avignon).

Le premier magistrat a conclu son intervention avec le souhait « que nos dirigeants donnent à l’Armée Française les moyens d’être une Armée indépendante, digne d’une grande puissance, capable de défendre par elle-même ses intérêts et de garantir sa sécurité ».

La cérémonie, qui avait été précédée par un dépôt de gerbe sur la tombe de nos amis Belges (Beaucaire étant jumelée avec la fille de Farciennes), s’est conclue par le dépôt des gerbes au monument aux morts suivi de la Marseillaise.

En première partie de cette cérémonie, Monsieur Felices, Beaucairois bien connu, avait reçu au nom du Président de la République la Médaille Militaire des mains du Colonel Pillebout.


Voir en ligne : Ville de Beaucaire / Un 8 mai pour ne pas oublier

Du même site