GouvActu AdmiNet

Accueil > Ministère des Solidarités et de la Santé > L’ambroisie : une plante sous surveillance

L’ambroisie : une plante sous surveillance

mardi 20 juillet 2021, par Ministère des Solidarités et de la Santé

L'Ambroisie à feuilles d'armoise (Ambrosia artemisiifolia L.), l'Ambroisie trifide (Ambrosia trifida L.) et l'Ambroisie à épis lisses (Ambrosia psilostachya DC.) sont des plantes invasives originaires d'Amérique du nord capables de se développer rapidement dans de nombreux milieux (parcelles agricoles, bords de route, chantiers, friches, etc.).

Leur pollen, émis en fin d'été, provoque chez les personnes sensibles :

- RHINITE (dans 90% des cas) : éternuements en salves avec démangeaisons du nez qui coule beaucoup et se bouche

- CONJONCTIVITE (75%) : les yeux sont rouges, gonflés, larmoyants et ils démangent

- TRACHÉITE (50%) : toux sèche

- ASTHME (50%) : difficulté à respirer, parfois très grave chez les personnes sensibles

- URTICAIRE (10%) : rougeur, œdème, démangeaisons.


Ces réactions peuvent toucher n'importe quel individu, à tout âge et sans prédisposition familiale, a fortiori en cas d'exposition intense, répétée ou prolongée.

En 2020, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a estimé qu'entre 1 et 3,5 millions de personnes seraient allergiques aux pollens d'ambroisie en France, pour un coût de prise en charge médicale d'au moins 59 millions d'euros par an.

En plus de ces effets pour la santé, les ambroisies sont également un enjeu sociétal (tourisme, conflits de voisinage, etc.) et une menace pour l'agriculture (pertes de rendement dans certaines cultures et travaux de gestion supplémentaires).

Une fois qu'un pied d'ambroisie est observé, il faut rapidement l'éliminer car il est difficile de l'éradiquer une fois que des graines ont été produites (jusqu'à 5000 graines par pied, qui persistent dans le sol jusqu'à 50 ans).

L'entretien d'un terrain à la fois régulier et adapté, de nature à empêcher la prolifération des pieds d'ambroisie est nécessaire pour lutter contre la prolifération de cette espèce.
D'autres actions de prévention, de surveillance ou encore de communication peuvent être mises en œuvre, au niveau national, local ou international.

Afin de renforcer la coordination des actions de prévention et de lutte contre les ambroisies, un Observatoire des ambroisies a été mis en place depuis juin 2011 par le ministère chargé de la Santé en partenariat avec les ministères chargés de l'agriculture et de l'écologie et le ministère de l'Intérieur. De 2011 à 2017, c'est l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) qui a piloté cet Observatoire. Depuis 2017, le pilotage et l'animation de l'Observatoire sont assurés par FREDON France.

- Retrouver tous les outils, informations et dernières actualités concernant l'ambroisie sur le site internet de l'Observatoire et sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Linkedln).

- Retrouver sur ce flyer les missions et rôles de l'Observatoire des ambroisies

Source
Direction générale de la santé.
Sous-direction "Prévention des risques liés à l'environnement et à l'alimentation"
Bureau environnement extérieur et produits chimiques
14, avenue Duquesne
75007 Paris


Voir en ligne : Ministère des Solidarités et de la Santé / L’ambroisie : une plante sous surveillance

Du même site

Ministère des Solidarités et de la Santé
Tél : 01 40 56 60 00
Site web : http://solidarites-sante.gouv.fr
14 avenue Duquesne
75007 Paris