GouvActu AdmiNet

Accueil > Europe > ONF - Office National des Forêts

ONF - Office National des Forêts

ONF -Office National des Forêts

https://www.onf.fr/

Actus d'autres sites

  • Lancement de la Conférence sur l’avenir de l’Europe

    9 mai, par Gouvernement.fr
    Un drapeau européen
    9 mai 2021

    Lancement de la Conférence sur l’avenir de l’Europe

    En quoi consiste ce grand exercice de démocratie participative ? Et la plateforme numérique associée ? Explications.

    La Conférence sur l’avenir de l’Europe, grand exercice de démocratie participative, ambitionne de dessiner les contours de ce que sera l’Union européenne pour les prochaines décennies.

    Repoussée en raison de la pandémie, elle est finalement lancée ce 9 mai 2021, à l’occasion de la fête de l’Europe, à Strasbourg, siège du Parlement européen.

    En vidéo, Clément Beaune répond à vos questions sur l'Europe

    Déclaration commune

    Deux années ont été nécessaires pour concrétiser l’idée. Le 10 mars dernier, lors d’une session plénière du Parlement européen, les président des trois institutions qui mènent conjointement le projet (Commission, Conseil, Parlement), ont signé une déclaration commune qui en précisait les grandes lignes.

    L’objectif ? Donner aux citoyens des 27 États membres, la possibilité d’exprimer ce qu’ils attendent de l’Union européenne. Ainsi, pendant plusieurs mois, des débats, conférences et autres événements sur l’avenir de l’Europe seront organisés dans tous les pays membres.

    S’exprimant au nom de la présidence du Conseil, le Premier ministre portugais, António Costa, a quant à lui déclaré : 
    « Le moment est venu pour nos citoyens de partager activement leurs plus grandes préoccupations et leurs idées. Cette discussion ne pourrait pas avoir lieu à un moment plus opportun. Nous devons nous préparer dès maintenant, afin de sortir encore plus forts de cette crise et d’être prêts pour l’avenir lorsque nous aurons surmonté la pandémie. Nous espérons continuer à construire ensemble l’Europe de l’avenir, une Europe plus juste, plus verte et plus numérique qui réponde aux attentes de nos citoyens. »
     

    Cœur battant

    Au centre de ce dispositif, une plateforme numérique citoyenne qui vise à associer les citoyens européens aux décisions qui seront prises en fin de consultation.

    Pensée pour créer un débat ouvert et transparent à l’échelle des 27 États membres, elle souhaite inclure le plus grand nombre dans un processus participatif. C’est pourquoi elle est disponible en 24 langues.

    Le site, en ligne depuis le 19 mars, doit permettre aux Européens d’exprimer leurs craintes, de partager leurs rêves et leurs attentes, d’engager le dialogue avec leurs représentants. Les grands thèmes privilégiés sont :

    • le changement climatique et l’environnement ;    
    • la santé ;   
    • une économie plus forte et plus juste ;   
    • la justice sociale et l’emploi ;    
    • l’UE sur la scène internationale ;    
    • les valeurs et les droits,    
    • l’État de droit, la sécurité ;    
    • la transformation numérique ;    
    • la démocratie européenne ;    
    • la migration ;    
    • l’éducation, la culture, la jeunesse et le sport.

    Un champ « Autres idées » permet de recueillir les avis et idées transversales et de compléter les autres thèmes car chacun est libre de soulever toute question importante à ses yeux.

    Les propositions seront mises en ligne sur la plateforme et formeront ainsi le point de départ des discussions de panels de citoyens et des séances plénières.

    Conclusions au printemps 2022

    Les conclusions devraient être connues au printemps 2022, alors que la France assurera la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne (janvier-juin 2022). Elles ont vocation à prendre en compte les principales propositions et questions des Européens.

  • Philippe Duclos : "Jouer c'est rester le plus possible fidèle à ses pensées"

    11 mai, par franceculture — Cinéma, Philippe Duclos, Philippe Garrel, Cinéma français
    Un court entretien comme une humeur du jour à partir de cette question : À quoi pensez-vous ? Philippe Duclos, comédien et écrivain, y répond au micro d'Arnaud Laporte.
  • Dans les grandes écoles, quelle pédagogie à l’horizon 2030 ? (étude CGE)

    12 mai, par Raphaelle Pienne

    Comment des grandes écoles doivent elles faire évoluer leurs apprentissages d’ici à 10 ans ? C’est la question à laquelle a souhaité répondre la conférence des grandes écoles (CGE) avec son étude « Teach in 2030 », réalisée par la société ChooseMyCompany avec le concours financier de la Banque des territoires.

    Mieux accompagner et reconnaître l’innovation pédagogique

    Les grandes écoles ont d’ores et déjà de forts atouts pédagogiques, à en croire leurs propres enseignants. L’étude révèle notamment qu’ils sont 77,4 % à estimer savoir faire travailler leurs apprenants dans des modes collaboratifs en présentiels comme à distance, et 78,2 % à penser que leurs établissements savent adapter avec agilité leurs contenus selon les évolutions des métiers.

    Dans le même temps, les résultats montrent aussi que les enseignants des grandes écoles ressentent un certain déficit d’accompagnement et de reconnaissance à l’innovation pédagogique. Seuls 47,6 % jugent que leur école est en avance sur les questions de pédagogie de demain, et 42 % estiment que leur école sait valoriser et récompenser l’innovation pédagogique.

    Des écarts avec les attentes des entreprises

    Pour les entreprises interrogées dans le cadre de l’étude, l’innovation pédagogique serait également sous-valorisée dans les grandes écoles. Par ailleurs, seules 52,9 % d’entre elles estiment que ces établissements adaptent suffisamment le contenu de leurs cours à l’évolution des métiers et 48,2 % que leur pédagogie répond suffisamment aux attentes des apprenants quant aux enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux d’aujourd’hui et de demain. « [Ces résultats] nous mettent dans une situation d’insatisfaction constructive », a commenté Frank Bournois, président de la commission formation de la CGE, lors de la restitution de l’étude.


    Le détail de l’étude « Teach In 2030 » de la CGE.

  • 2021-615381 - Infirmier(e) D.E. H/F

    9 mai — Affaires sociales et santé/Infirmier(ère) en soins généraux (FPH - 05C10), Emploi ouvert aux titulaires et/ou aux contractuels
    Domaine fonctionnel : Affaires sociales et santé/Infirmier(ère) en soins généraux (FPH - 05C10)
    Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et/ou aux contractuels
    Description du poste :
    Missions principales  Assure la prise en charge individuelle des patients  Connait et met en oeuvre les principes de la charte du patient.  Maîtrise les techniques de soins liées à sa fonction.  Participe à l’élaboration des projets de soins individualisés.  Rencontrer le patient et l’amener aux soins spécialisés  Assure la responsabilité de la rédaction des dossiers de soins.  S’implique dans la qualité de l’accueil des patients et de leur entourage.  Accueille les stagiaires, les encadre, participe à leur évaluation et peut être appelé à intervenir dans les I.F.S.I.  Participe aux réunions cliniques et institutionnelles.  Veille à actualiser ses connaissances.  Est soumis au secret professionnel et à l’obligation de réserve. Missions particulières Soins  Participe à l’évaluation clinique des patients en collaboration avec le médecin et l’équipe. Observe les attitudes, comportements, signes et symptômes cliniques.  Fait face aux situations de crise et aide à les résoudre  Gère et garantit les cadres thérapeutiques et institutionnels  Participe aux consultations médecin/infirmer et conduire des entretiens infirmiers. Assure les entretiens d’accueil, d’orientation et de relation d’aide  Accompagne le patient et son entourage dans son parcours de soins. Travaille en lien ou collaboration avec d’autres services et professionnels de santé.  Etablit et entretient des relations avec l’entourage des patients.  Sait repérer ses affects dans la relation avec le patient et s’efforce d’utiliser ce repérage dans une perspective thérapeutique en participant activement aux réunions cliniques.  S’informe et participe à l’élaboration des protocoles concernant toutes les activités de soin.  Co-assure les entrées et sorties administratives des patients ainsi que le mouvement journalier ( GAM )  Assure la gestion des outils de soins infirmiers (Dossier de soins, Cristalnet et autres). Sécurité  Participe avec les autres personnels, et en lien avec le chef d’équipe sécurité du site, à la prévention du risque incendie dans le bâtiment. Doit se tenir continuellement informé des consignes concernant la conduite à tenir en cas d’incendie.  Met en place les actions nécessaires à la sécurité des patients. Animation  Participe à l’encadrement des étudiants, comme « référent » ou « tuteur » selon les modalités du protocole de l’Unité.  S’intègre à la démarche qualité / sécurité engagée au C.H.U Activités spécifiques  Consultation systématique aux urgences suivant l’organisation du service.  Intervention dans l’ensemble des services, quel que soit le site, à la demande des équipes.  Travail en collaboration avec l’équipe pluridisciplinaire d’ELIA.  Travail infirmier en addictologie. Accompagne les actions de sevrage simple et/ou complexe. Elaboration du projet individualisé du patient.  Travail en collaboration étroite avec l’UAT, l’UTDT et l’Hôpital de jour d’addictologie.

    Compétences et connaissances requises Connaissance Avoir ou se donner les moyens d’acquérir par la formation continue :  Une bonne connaissance de la psychopathologie psychiatrique et plus particulièrement de celle relative aux conduites addictives.  Une bonne connaissance des médicaments psychotropes et des traitements substitutifs dans les dépendances aux opiacés.  Une connaissance et une maîtrise des gestes vitaux d’urgence.  Des aptitudes et compétences pour conduire des entretiens infirmiers.  Une connaissance en matière de législation et de réglementation concernant notamment la psychiatrie. Compétences  Etre capable d’entrer en relation avec les patients et de maintenir une distance appropriée dans tous les registres du soin.  Se donner les moyens de connaître, d'organiser et de participer à la mise en oeuvre de sevrages complexes.  S’inscrire dans un processus de formation continue et d’Analyse de la pratique.  Avoir le sens du travail en équipe.  Posséder des aptitudes pédagogiques.  Etre capable de présenter, argumenter son point de vue puis de respecter et mettre en oeuvre les décisions de l’équipe pluridisciplinaire.  Etre capable de mener une réflexion sur sa pratique et d’en rendre compte.  Savoir se rendre disponible lorsque c’est nécessaire. LE POSTE INFIRMIER il est impératif d’être titulaire d’un Diplôme d’Etat Infirmier ou d’un Diplôme d’Infirmier de Secteur psychiatrique. L’infirmier est un professionnel de santé qui, en fonction des diplômes qui l’y habilitent, effectue des soins infirmiers définis dans son rôle propre ou sur prescription ou conseil médical. « Les soins infirmiers sont de nature technique, relationnelle et éducative ; leur réalisation tient compte des données physiques, psychologiques, socio-économiques et culturelles de la personne soignée. » (Décret N° 93-345 du 15 Mars 1993). Voir Décrets N°93-345 du 15 Mars 1993 et n° 2002-194 du 11 février 2002 relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmière / Décret N°93-221 du 16 Février 1993 relatif aux règles professionnelles des infirmières / Profil de fonction du C.H.U. de St Etienne. Il participe à différentes actions, notamment en matière de prévention, d’éducation de la santé, de formation et d’encadrement. Il accomplit ses missions dans le respect des règles d’éthique et de déontologie. L’infirmier hospitalier travaille dans une équipe pluridisciplinaire et ne doit pas ignorer la dimension collective du soin.
    Niveau d'études : Niveau II : Bac + 3 Licence, licence professionnelle
  • Marne. L'abbé Favret, le célèbre archéologue, est né à Vauchamps

    11 mai, par Jean-Michel Rochet - Le Pays Briard — Loisirs-Culture, Le Pays Briard, Grand-Est, Marne, Vauchamps
    Le nom de Pierre Favret ne parle peut-être pas au grand public, mais il est célèbre dans le monde entier parmi les archéologues...