GouvActu AdmiNet

Accueil > Web public national > Rmn Réunion des Musées Nationaux

Rmn Réunion des Musées Nationaux

Rmn Réunion des Musées Nationaux

http://www.rmn.fr/

Actus d'autres sites

  • Au Tchad, l'opposition veut définitivement tourner la page Déby

    6 mai
    À N'Djamena, Mahamat Idriss Déby, président depuis la mort inattendue de son père le 19 avril dernier, peine à convaincre. À la tête d'un conseil militaire de transition, il promet des élections libres dans dix-huit mois. Mais ce qui semble rassurer Paris ne convainc pas l'opposition tchadienne.
  • Plongez dans les abysses avec Olma

    5 mai
    Qu’y a-t-il tout au fond de l’océan ? Ces fonds marins profonds sont-ils habités ? Avec Marie-Anne Cambon, microbiologiste des Écosystèmes Profonds.
  • DGAC-AVE-113958-CAT-A - Chef de division*STA/SA/SAP

    6 mai — Immobilier-batiment-infrastructures/CHARGEE/CHARGE DE LA MAITRISE D'ŒUVRE ET DE LA CONCEPTION D'INFRASTRUCTURES, D'OUVRAGE ET D'EQUIPEMENT (FPE - FP2IBI05), Emploi ouvert aux titulaires et/ou aux contractuels, 94380-BONNEUIL SUR MARNE
    Domaine fonctionnel : Immobilier-batiment-infrastructures/CHARGEE/CHARGE DE LA MAITRISE D'ŒUVRE ET DE LA CONCEPTION D'INFRASTRUCTURES, D'OUVRAGE ET D'EQUIPEMENT (FPE - FP2IBI05)
    Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et/ou aux contractuels
    Description du poste :
    Dépendant hiérarchiquement du chef de département Structures-Adhérence, le/la chef(fe) de division manage son équipe, pilote les activités qui lui sont confiées, et anime les réseaux scientifiques et techniques nationaux et internationaux qui permettent au service de rester en phase avec les besoins des acteurs aéronautiques et à la pointe de l'innovation. Membre du CODEP, il/elle contribue aux réflexions stratégiques et au pilotage des activités à l'échelle du département. Il/elle contribue par ailleurs à leur valorisation y compris à l'international. Le/la Chef(fe) de la division SAP a notamment pour responsabilités : - d'assurer le management de son équipe et de contribuer au management du département, en développant les compétences, la motivation et la collaboration entre agents, - de programmer, suivre et valoriser l'activité du groupe en lien étroit avec le chef de département et les partenaires du service (Direction de la sécurité de l'aviation civile en particulier) - de garantir la qualité, la valeur ajoutée et les délais des prestations du groupe en mobilisant les ressources humaines, matérielles et budgétaires nécessaires à l'atteinte des objectifs qu'il contribue à définir - de superviser - en lien étroit avec le chef de département, le conseiller scientifique et international du service et la Direction de la sécurité de l'aviation civile - la représentation de la DGAC dans certaines instances nationales et internationales de réglementation technique et de normalisation - de s'assurer que les réseaux scientifiques, techniques et opérationnels du groupe ainsi que son activité de veille lui permettent de rester en pointe de l'innovation et au contact des préoccupations opérationnelles sur ses domaines de compétence - de contribuer à l'organisation et au cadrage stratégique des activités du département : . en conseillant le chef de département pour la gestion raisonnée du plan de charge et l'orientation stratégique des activités techniques . en s'assurant qu'une expertise en matière d'adhérence est fournie au laboratoire L2E pour appuyer ses processus d'amélioration continue et certaines études spécifiques . en participant activement aux réseaux scientifiques, techniques et opérationnels du département en France et à l'international . en contribuant aux travaux de valorisation et de diffusion des connaissances, notamment à travers l'identification et l'amélioration continue d'actions de formation.

    Compétences attendues : - Anglais : comprendre, parler, écrire, négocier - Communication : oral, rédaction, négocier et gérer les conflits, communiquer à l'extérieur au nom du service - Organisation gestion : gérer de manière autonome les priorités et les délais travailler en équipe ou en réseau, animer une équipe, - Anticipation : avoir une vision d'ensemble, assurer la veille, expérimenter de nouvelles solutions dans un domaine, conduire et accompagner le changement - Action : exécuter des tâches ou procédures définies, être force de proposition, déléguer, faire progresser - Diagnostic : analyser le contexte, évaluer les risques, prendre en compte la diversité des paramètres, élaborer une stratégie - Qualité prise de responsabilités : maîtriser les contextes et enjeux, prendre des décisions, Savoir-être : Sens de l'analyse, esprit de synthèse, sens de l'innovation, sens critique, rigueur, capacité d'adaptation Autonomie, sens de l'initiative, persévérance, curiosité intellectuelle, sens des relations humaines, sens de l'organisation et des responsabilités Esprit d'équipe, être à l'écoute, pédagogie, diplomatie, autorité et maîtrise de soi. Connaissances techniques : exploitation des aérodromes , conception, exploitation et gestion du patrimoine des chaussées aéronautiques, adhérence fonctionnelle et opérationnelle des chaussées, performances des avions au décollage et à l'atterrissage, réglementation aéronautique et normes techniques. L'ensemble des connaissances techniques spécifiques pourront être acquises par formation et compagnonnage. Un goût pour la technique et une curiosité pour les opérations aéroportuaires sont indispensables. Déplacement occasionnels en France et à l'international. Restauration collective, équipements de loisirs et activités associatives disponibles sur le site.
    Lieu d'affectation : 94380-BONNEUIL SUR MARNE
  • Cannabis : des parlementaires demandent une "légalisation encadrée" permettant à l’État de "reprendre le contrôle"

    5 mai
    Hausse de la consommation, augmentation de l'insécurité... Le trafic du cannabis est une "double peine", selon la députée LREM Caroline Janvier qui dresse un "constat d'échec" des politiques répressives menées jusqu'ici.
  • CMA France se mobilise pour promouvoir l’apprentissage auprès des jeunes

    5 mai, par Sarah Nafti — Actualités, Articles 2021, Centre Inffo, Le Quotidien de la formation, Apprentissage

    Intitulée « On n’est pas n°1 de l’apprentissage par hasard », elle va durer jusqu’au mois de septembre afin de faire découvrir les solutions et les perspectives d’emploi à tous ceux qui souhaitent rejoindre l’artisanat.

    Pour Joël Fourny, président des CMA, « l’apprentissage est l’avenir de l’artisanat, un secteur pilier de la relance de notre pays ». L’apprentissage « a démontré son efficacité pour répondre aux besoins en compétences des entreprises artisanales, c’est un gage de transmission de savoir-faire entre les générations ». Et son attractivité ne faiblit pas puisqu’en 2020, malgré la crise, le nombre d’apprentis formés dans le réseau des CMA a augmenté de 4% pour atteindre 100 000 jeunes, soit un quart des apprentis formés en France. « L’objectif pour la rentrée 2021 est de faire au moins aussi bien, ajoute Joël Fourny. Il nous appartient, à nous réseau des chambres de métiers et de l’artisanat, de tout mettre en œuvre pour proposer une solution à tous les jeunes intéressés par nos métiers. »

    Acteur majeur de l’apprentissage

    Avec ses 136 CFA, qui proposent 350 formations du CAP au bac+3, dans 250 métiers, le réseau CMA France est un acteur majeur de l’apprentissage. « Susciter de nouvelles vocations chez les jeunes et accompagner les candidats à la reconversion a toujours été au cœur de l’action du réseau des CMA », explique Joël Fourny. L’enjeu pour les CMA est d’assurer le maintien d’une offre de formation de qualité dans tous les territoires pour répondre aux enjeux de l’avenir de l’artisanat par la formation d’une main-d’œuvre qualifiée. La campagne de communication va débuter par des affichages en gares, des encarts dans les journaux, et des spots radio, jusqu’au mois de juin. Parallèlement, un programme « Maîtres et apprentis » sera lancé en partenariat avec Neo.tv. Un deuxième temps fort de communication sera lancé dès la fin du mois d’août pour permettre à ceux qui le souhaitent de s’informer sur les formations proposées dans les métiers de l’artisanat.

    Besoins actuels du marché de l’emploi

    Le réseau des CMA propose des parcours de formation complets répondant aux besoins actuels du marché de l’emploi, des solutions concrètes pour permettre aux apprentis de construire leur avenir. Ainsi en témoigne Dylan Formentin, apprenti pâtissier-chocolatier au CIFAC de Caen : « L’apprentissage, c’était pour moi la meilleure voie pour apprendre un métier manuel. Côté professionnel, j’ai acquis de la technique mais j’ai aussi gagné en maturité, je me suis affirmé. »

    Le taux d’insertion professionnelle atteint 80% des apprentis, sept mois après le diplôme. 41% des chefs d’entreprise ont eux-mêmes été apprentis, et près de 300 000 entreprises artisanales seront à reprendre dans les dix ans. Le réseau des CMA forme également 130 000 adultes en formation continue, dont 40 000 demandeurs d’emploi. Plus de la moitié du réseau des CMA a obtenu le label national Qualiopi pour ses actions de formation.

     

    Pour en savoir plus.