GouvActu AdmiNet

Accueil > HAS Haute Autorité de santé > Utilisation du vaccin FLUAD TETRA dans la stratégie de vaccination contre la grippe saisonnière chez les personnes de 65 ans et plus

Utilisation du vaccin FLUAD TETRA dans la stratégie de vaccination contre la grippe saisonnière chez les personnes de 65 ans et plus

lundi 22 novembre 2021

Le vaccin FLUAD TETRA est un vaccin quadrivalent, inactivé et contenant l’adjuvant MF59. Il a obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) en Europe le 20 mai 2020 et est indiqué dans la prévention de la grippe saisonnière, chez les personnes âgées de 65 ans et plus. Le laboratoire ARROW, en tant qu’exploitant en France pour le laboratoire SEQIRUS, a sollicité la Haute Autorité de santé (HAS) pour une demande d’intégration du vaccin FLUAD TETRA dans la stratégie de vaccination contre la grippe saisonnière.

Au terme de son évaluation, la HAS considère que le vaccin FLUAD TETRA peut être utilisé, au même titre que les autres vaccins antigrippaux commercialisés en France, dans le cadre de la stratégie vaccinale française vis-à-vis de la grippe saisonnière dont l’objectif est de réduire les formes graves et les décès attribuables à la grippe. Conformément à son AMM, le vaccin FLUAD TETRA doit être utilisé à partir de l'âge de 65 ans.


Voir en ligne : HAS Haute Autorité de santé / Utilisation du vaccin FLUAD TETRA dans la stratégie de vaccination contre la grippe saisonnière chez les personnes de 65 ans et plus

Du même site

La Haute Autorité de santé (HAS) est chargée :

d’évaluer scientifiquement l’intérêt médical des médicaments, des dispositifs médicaux et des actes professionnels et de proposer ou non leur remboursement par l’assurance maladie ;
de promouvoir les bonnes pratiques et le bon usage des soins auprès des professionnels de santé et des usagers de santé ;
d’améliorer la qualité des soins dans les établissements de santé et en médecine de ville ;
de veiller à la qualité de l’information médicale diffusée ;
d’informer les professionnels de santé et le grand public et d’améliorer la qualité de l’information médicale ;
de développer la concertation et la collaboration avec les acteurs du système de santé en France et à l’etranger.