GouvActu AdmiNet

Accueil > Insee > L’économie sociale et solidaire, très féminisée et des salariés plus âgés

L’économie sociale et solidaire, très féminisée et des salariés plus âgés

mardi 30 novembre 2021

En 2018, en Centre-Val de Loire, 92 500 salariés travaillent dans l’un des 8 900 établissements de l’économie sociale et solidaire (ESS). Composé des associations, des coopératives, des mutuelles et des fondations, elle occupe 10,8 % de l’ensemble des salariés de la région. Elle est globalement très féminisée, les associations sont prépondérantes (74,7 % des effectifs salariés). Les écarts de salaire peuvent être importants selon les domaines d’intervention, le salaire médian étant deux fois plus élevé dans les coopératives de crédit que dans certaines associations d’action sociale. Les professions intermédiaires y sont surreprésentées, tandis que la part des cadres y est moindre que dans le reste de l’économie. Les salariés de plus de 50 ans étant relativement nombreux, la question du renouvellement des effectifs constitue un enjeu important pour ces structures. En termes d’emploi, l’ESS pèse plus dans le sud-ouest de la région, tandis que ses domaines d’intervention reflètent les spécificités du caractère rural ou urbain du territoire. Ainsi l’action sociale est plus présente dans les territoires ruraux, les activités financières davantage dans ceux qui sont urbains.

Voir en ligne : Insee / L’économie sociale et solidaire, très féminisée et des salariés plus âgés

Du même site

Indicateurs conjoncturels publiés par l’Insee