GouvActu AdmiNet

Accueil > Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion > Anticipation des besoins en compétences et en qualification dans la filière Infrastructures du numérique

Anticipation des besoins en compétences et en qualification dans la filière Infrastructures du numérique

mercredi 1er décembre 2021, par Ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion

La France, par l'action de l'État, des collectivités et des opérateurs de téléphonie est pleinement engagée vers la généralisation de la fibre prévue d'ici fin 2025. Dans ce cadre, Élisabeth Borne ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion et Cédric O, secrétaire d'État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, se sont rendus mercredi 1er décembre 2021 au Hub Nikola Tesla d'Ecouen (95) afin de signer un protocole d'engagement de développement de l'emploi et des compétences (EDEC) des métiers de la fibre en lien avec la filière infrastructures numériques.

Dans le cadre du plan de relance, le Gouvernement a réaffirmé sa volonté de généraliser le Plan France très haut débit pour le déploiement de la fibre optique partout en France d'ici 2025.

Au premier trimestre 2021, 51 % des 30,9 millions d'abonnements Internet fixes en France sont à très haut débit, selon les derniers chiffres publiés par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep).

Si l'effort actuel est unique en Europe la filière doit anticiper le ralentissement progressif des besoins en main d'œuvre, à mesure de l'achèvement des déploiements. À l'inverse, la connectivité́ THD généralisée va permettre la création de nouveaux usages.
Qu'ils relèvent de la 5G ou de celui des territoires intelligents, ces usages entraîneront la formation de nouveaux écosystèmes industriels et la création de nouveaux métiers. C'est cette transition entre les besoins d'aujourd'hui et de demain qu'il faut d'ores et déjà anticiper et préparer : c'est ce que doit permettre de faire le protocole d'engagement de développement de l'emploi et des compétences (EDEC) des métiers de la fibre en lien avec la filière Infrastructures du numérique afin d'anticiper le besoin de compétences de la filière et de faciliter les mobilités professionnelles vers les emplois du secteur.
Ce nouvel accord d'engagement de développement de l'emploi et des compétences, qui fait suite à l'EDEC Fibre optique [1] (2017-2020), s'inscrit dans cette ambition. Il doit permettre de sécuriser l'emploi et les passerelles de formation vers les nouveaux métiers des infrastructures numériques. 13 000 entreprises, dont une majorité de TPE-PME, et plus de 140 000 emplois directs sont concernés.
Quatre axes d'actions ont été définis :
- réaliser une étude pour cartographier les besoins en compétences de la filière concernant les grands chantiers à venir ;
- accompagner les entreprises des Infrastructures numériques, notamment les TPE-PME, dans la gestion des emplois et des compétences ;
- conduire vers de nouvelles compétences dans la filière grâce à une révision de l'offre de formation et des modalités pédagogiques de sa mise en œuvre ;
- enfin, valoriser les actions de l'EDEC et mettre en place des outils de communication pour améliorer l'attractivité de ces métiers.

Le montant global du projet, qui sera conduit jusqu'en 2024, s'élève à 1 264 748 €. Il est financé à 50% par le Plan d'investissement dans les compétences du Gouvernement.

BON À SAVOIR
En novembre 2018, le Conseil National de l'Industrie a labellisé et soutenu la création d'un Comité Stratégique de Filière « Infrastructures numériques » et le contrat stratégique de filière (CSF) a été signé le 18 décembre 2019, réactualisé en janvier 2021 pour reprendre les objectifs du plan France Relance dans quatre domaines prioritaires : la transition écologique, la compétitivité et la souveraineté, la cohésion (emploi), les relations de solidarité entre clients et fournisseurs.
Les infrastructures numériques représentent toutes les activités qui vont de la fabrication des matériaux nécessaires à la construction d'un réseau d'infrastructures numériques (réseaux très haut débit fixes et réseaux mobiles dont la 5G), à sa mise à disposition, son exploitation et les services qui en découlent.
L'EDEC signé ce jour s'inscrit pleinement dans les objectifs de ce CSF et il s'inscrit comme une action à entreprendre dans ce cadre.


ON VOUS EN DIT PLUS SUR LE HUB NIKOLA TESLA
Ouvert en novembre 2018, le Hub Numérique Nikola Tesla à Ecouen dans le Val d'Oise, est un centre de ressources aux métiers de la fibre optique et des usages pour des villes intelligentes, qui poursuit deux objectifs :
- donner, via l'alternance, une opportunité aux chômeurs ou aux jeunes décrocheurs de trouver un emploi durable dans des filières d'avenir ;
- répondre aux besoins des entreprises en main d'œuvre qualifiée dans des métiers en tension.

Les partenariats sont nombreux : l'École de la 2e Chance (E2C) du Val d'Oise, le CFA Ducretet, le GRETA, la Fondation d'Auteuil et des prescripteurs des politiques publiques d'insertion tels que les Missions Locales ou le PLIE de la Communauté d'Agglomération de Roissy-Pays de France.


[1] Tous les livrables de cet EDEC Fibre optique ont pu être publiés en accès libre sur la plate-forme d'Objectif-fibre.
Lancé en 2009, Objectif Fibre est une plateforme de travail collaborative qui regroupe 5 fédérations représentatives des entreprises du secteur des télécommunications (FFIE, FFTélécoms, FIEEC, InfraNum, SERCE) œuvrant en partenariat avec les acteurs publics. Cette plateforme a pour but d'assurer un déploiement massif et de qualité pour la fibre en France.


Voir en ligne : Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion / Anticipation des besoins en compétences et en qualification dans la filière Infrastructures du numérique

Du même site