GouvActu AdmiNet

Accueil > Gouvernement > Covax, la solidarité vaccinale contre la Covid-19

Covax, la solidarité vaccinale contre la Covid-19

jeudi 2 décembre 2021, par Gouvernement.fr

Un chargement de doses de vaccins sur le tarmac d'un aéroport
2 décembre 2021

Covax, la solidarité vaccinale contre la Covid-19

Dans ce dispositif mondial de dons, la France joue un rôle décisif et s’est engagée à donner 120 millions de vaccins d’ici à la mi 2022.

    Protéger tout le monde contre la Covid-19, partout sur la planète. C’est en garantissant un accès équitable aux vaccins à l’échelle mondiale que l’on pourra réduire l’impact de la pandémie sur la santé publique et l’économie. Car, seule la solidarité vaccinale permettra d'agir contre le développement et la propagation de nouveaux variants.

    C’est pour cette raison que la facilité Covax a été mis en place en 2020 sous l’égide notamment de Gavi, l’Alliance du vaccin avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef.

    Il s’agit d’une réponse multilatérale sans précédent à une crise sanitaire. Elle vise à fournir des vaccins contre la Covid-19 à tous les pays, quel que soit leur niveau de revenu.

    L’ambition, d’ici la fin 2021, est de vacciner au moins 20% de la population de chaque pays participant.

    Le fonctionnement de Covax

    Le dispositif Covax s’inscrit dans l’action d’une initiative plus large nommée ACT-A et lancée en avril 2020 par l’OMS, la France, la Commission européenne et l’Allemagne.

    ACT-A réunit toutes les grandes parties prenantes de la santé mondiale autour d’un objectif commun : le développement, la production et la mise à disposition équitable et universelle des tests, traitements et vaccins contre la Covid-19, ainsi que le soutien des systèmes de santé.

    Covax correspond au « pilier » vaccin de ce système international. Il vise à accélérer la mise au point d’un ou plusieurs vaccins, à augmenter les capacités de leur production et à assurer la mise à disposition de 2 milliards de doses en 2021, dont la moitié pour les pays à revenus faibles et intermédiaires.

    Le système Covax repose sur deux instruments :

    • un premier financé par les pays développés qui achètent des vaccins pour eux-mêmes ;
    • un second financé par les donations des pays industrialisés et du secteur privé à destination de 92 pays à revenus faibles et intermédiaires.

    Pour soutenir les campagnes de mise à disposition de doses par Covax, les dons sont par conséquent indispensables.

    Les livraisons à l’échelle européenne

    Les vingt-sept membres de l’Union européenne ont livré environ 100 millions de vaccins aux pays à faibles et moyens revenus, dont 56 millions par l'intermédiaire du programme international Covax.

    Les États membres de l’Union européenne ont déjà cédé 320 millions à Covax. L’Union européenne s’est engagée à donner, « au cours des prochains mois », au moins 500 millions de vaccins et la commission va financer 200 millions de doses supplémentaires. 

    La place de la France

    En février 2021, le président de la République Emmanuel Macron avait encouragé ses partenaires du G7 à mettre en place un mécanisme de don avec pour cibles prioritaires : les soignants et les personnes à risques des pays africains.

    La France a initié des dons de vaccins dès le mois d’avril 2021. Elle en a d’ores et déjà attribué plus de 67 millions (dont plus de 25 millions effectivement livrés), ce qui la hisse dans le haut du classement des pays donateurs, avec notamment les États-Unis, la Chine et le Japon.

    La France promeut les dons dans le cadre multilatéral : 90% des dons français se font à travers la facilité Covax. L’Hexagone soutient également la facilité Covax financièrement à hauteur de 200 millions d’euros sur 2020-2021.

    L’effort devant se poursuivre, Emmanuel Macron a rehaussé l’objectif, qui était de 60 millions fin 2021, à 120 millions d’ici la mi-2022.


    Voir en ligne : Gouvernement / Covax, la solidarité vaccinale contre la Covid-19

    Du même site

    Gouvernement.