GouvActu AdmiNet

Accueil > Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie > Lancement de la Tech For Good by New Caledonia

Lancement de la Tech For Good by New Caledonia

vendredi 3 décembre 2021, par annabelle.noir

Cet appel à projets a été initié par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, à la suite de l’étude sur le développement de la filière numérique calédonienne menée dans le cadre du Plan Stratégique pour l'Économie Numérique (PSÉN). Ses objectifs sont d'utiliser les technologies existantes ou émergentes au service du bien commun pour soutenir les secteurs à fort potentiel. L’idée est de « faire mieux avec moins ».

Dans la continuité des travaux du gouvernement

De nombreuses actions en faveur du numérique et de l’innovation ont été mises en place par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, à l’instar du statut de jeune entreprise innovante voté en mai 2021, de la création d’un crédit d'impôt recherche et de l’aménagement de la  station N, futur haut-lieu des startups de la région. Comme l’a souligné Vaimu’a Muliava, ces actions ont été créées pour « stimuler l’écosystème numérique  et restructurer la gouvernance locale ». Cet appel à projets s’inscrit donc dans la continuité de ces initiatives. « En Calédonie, a ajouté Christopher Gygès, nous avons souhaité développer le numérique au service du bien commun, en tant que relai de la diversification économique ». « Avec cette sollicitation, a enchaîné  Vaimu’a Muliava, nous ne faisons que sublimer les talents calédoniens pour les développer au niveau local, régional voir international ». « Trop peu de nouvelles filières sont développées, a, quant à lui, constaté Thierry Santa, cela permettra d’encourager la mise en place de nouvelles filières qui s’appuieront sur la biodiversité. »

Thierry Santa, Christopher Gygès et Vaimu’a Muliava ont souhaité soutenir les projets technologiques et innovants au service du bien commun et du développement durable.

 

Pour des startups innovantes

Cet appel à projets s’adresse aux startups et aux entreprises innovantes de l’écosystème de la Tech domiciliées en Nouvelle-Calédonie ou à Wallis-et-Futuna, et aux entrepreneurs français de la région du Pacifique Sud, notamment du Vanuatu, de Fidji, de la Polynésie française, d’Australie et de Nouvelle-Zélande. « Nous  souhaitons développer l’attractivité de la Nouvelle-Calédonie, a insisté Christopher Gygès. Ainsi les lauréats devront s’engager à établir leur siège social sur le territoire et à le maintenir pendant 24 mois ». Pour Vaimu’a Muliava « le porteur de startup, c’est l’explorateur du xxie siècle, c’est celui qui a une idée, qui ne sait pas exactement où il va mais qui croit en lui ».

Une communauté Tech For Good

Notre ambition est de « créer une communauté Tech for good, qui s’inscrit dans le temps, a annoncé Christopher Gygès. Pour cela nous prévoyons d’organiser un sommet régional de la Tech for good à l’image de celui qui a été réalisé à Paris ». De son côté, Thierry Santa a souhaité que cette action puisse se développer à d’autres secteurs tels que le bien vieillir et le handicap. Ce lancement s’est achevé par une visite de la station N qui sera inaugurée au mois de mars, à l’occasion de la remise des prix de l’appel à projets. « Il s’agit du point d’ancrage des startups, a précisé Christopher Gygès, le lieu symbolique de l’innovation qui s’inscrit dans un plan de continuité du numérique ».

Trois thématiques retenues

Les thématiques suivantes ont été choisies dans le but de faire de l’innovation, un levier de développement pour notre économie :

  • le développement durable : les projets technologiques et innovants qui fondent un nouveau paradigme basé sur l'utilisation intelligente, responsable et éthique des ressources au service d'un développement durable (ex. : éco-mobilité, énergies renouvelables, transition énergétique, économie circulaire, maîtrise de l'empreinte écologique, limitation de l’usage des machines, etc.) ;
  • l’économie de la mer : les projets qui proposent des technologies innovantes au service de la valorisation, de la protection et de l'observation du littoral à l'océan, jusqu'aux limites de la ZEE d'un territoire (ex. : recyclage, éco-transport, pêche durable, système de surveillance, etc.) ;
  • les biotechnologies : les projets technologiques et innovants qui utilisent des molécules d'intérêt économique et qui valorisent la biodiversité des territoires (ex : chimie des plantes, essences naturelles, etc.).

Les partenaires de l’opération

Des sociétés locales et internationales accompagnent cet appel à projet, en tant que partenaire : La French Tech Nouvelle-Calédonie, l’Office des Postes et Télécommunications (OPT), l’Agence Calédonienne de l’Energie (ACE), Prony ressources New Caledonia (PRNC), la Société Le Nickel (SLN), Enercal, le groupe Engie, la CMA-CGM, Aircalin, le centre d’affaires Ootech, le pôle innovation de l’Adecal technopôle, les conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) et NC La première sont partenaires de cette première édition de l’appel à projet Tech For Good.

Info pratiques

  • Le dossier de candidature est disponible sur le site : https://techforgood.nc/
  • La clôture de l’appel à projets est fixée au 20 février à 23 heures.

Voir en ligne : Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie / Lancement de la Tech For Good by New Caledonia

Du même site

Dernières actualités du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie