GouvActu AdmiNet

Accueil > Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation Orientation et insertion professionnelle > Choix d’orientation en terminale et mobilité géographique

Choix d’orientation en terminale et mobilité géographique

mercredi 24 janvier 2018, par Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation |

Lors des procédures d’orientation, quatre lycéens sur dix font le choix de l’université (hors I.U.T.) comme premier voeu sur le portail d’admission post-bac, antérieur à la mise en place de ParcourSup. Les filières courtes, S.T.S. et I.U.T., sont aussi très prisées, demandées, par environ 45 % des lycéens. Les voeux exprimés dépendent en partie de l’offre de formation locale, de la série du baccalauréat et du niveau scolaire de l’élève, ce qui induit des variations entre académies. Un peu plus du quart des néo-bacheliers émet prioritairement un souhait de poursuite d’études hors de son académie d’origine. Ces voeux de mobilité sont très importants chez les lycéens résidant dans les départements et régions d’outremer et la Corse, mais aussi dans les académies limitrophes de Paris. Inversement, les trois académies de la région parisienne, mais aussi celles de Lyon et de Limoges, se distinguent par leur forte attractivité.


Voir en ligne : Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation Orientation et insertion professionnelle / Choix d’orientation en terminale et mobilité géographique

Du même site

Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation Orientation et insertion professionnelle