GouvActu AdmiNet

Accueil > Université de Nantes Sciences et techniques > Vers des réseaux de neurones plus économes en énergie

Vers des réseaux de neurones plus économes en énergie

jeudi 6 janvier 2022, par Julien.Patron@univ-nantes.fr (Julien PATRON)


Depuis un demi-siècle, la révolution des technologies de l’information est intimement associée au développement de l’ordinateur. Les ordinateurs sont construits selon une architecture qui n’est pas optimisée pour les tâches d’Intelligence artificielle (IA) destinées à traiter des données massives (Big Data) qui génèrent une forte consommation d’énergie. Aujourd'hui, les architectures alternatives étudiées par les chercheurs se basent sur un réseau hardware de neurones et de synapses artificiels inspiré du cerveau, potentiellement 10 000 fois plus économe en énergie.

Dans cette optique, les chercheurs de l’Institut des Matériaux de Nantes Jean Rouxel (IMN, CNRS / Nantes Université) ont mis à jour une nouvelle propriété dans des matériaux innovants : les isolants de Mott. Grâce au soutien du dispositif pari scientifique Région Pays de la Loire (projet NEURO-MOTT 2014-2020), les chercheurs nantais ont pu développer le premier démonstrateur miniaturisé de neurones de Mott en couche mince. Ces travaux, protégés par plusieurs brevets, ont ouvert la voie à la réalisation d’un réseau de neurones artificiels totalement innovant.

Aujourd'hui, les chercheurs de l'IMN vont plus loin. D'ici six ans, les chercheurs souhaitent mettre au point un démonstrateur de réseau de neurones et synapses artificiels entièrement à base d’isolants de Mott, de la conception aux tests en passant par la réalisation et la modélisation. Ce démonstrateur, réalisé dans le cadre d'un projet de recherche (Mott-IA - voir ailleurs) aura pour objectif la réduction de la consommation énergétique des ordinateurs en créant une nouvelle architecture de composants dédiée à l’IA.
 
Neurone

Dispositifs neurones artificiels planaires réalisés à base de couches minces de (V0.95Cr0.05)2O3.
Dispositif réalisé au cours de la thèse de C. Adda dans le cadre du pari scientifique régional Neuro-Mott.


Voir en ligne : Université de Nantes Sciences et techniques / Vers des réseaux de neurones plus économes en énergie

Du même site

Université de Nantes Sciences et techniques