GouvActu AdmiNet

Accueil > Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO > Le Fffod lance un guide sur la structure des coûts d’une formation multimodale

Le Fffod lance un guide sur la structure des coûts d’une formation multimodale

mercredi 8 septembre 2021, par Catherine Trocquemé

En moins d’un an, la digitalisation de l’offre s’est imposée sur le marché de la formation. Or, les acteurs, prestataires ou financeurs, ne sont pas tous appropriés les enjeux d’une transformation qui touche autant les pratiques pédagogiques que les modèles économiques. Pour les accompagner, le Forum des acteurs de la formation digitale (Fffod) publie un guide sur la structure des coûts d’une formation multimodale à paraître aujourd’hui sur son site. « Les prestataires de formation se posent de plus en plus de questions autour du prix de revient et des investissements nécessaires au déploiement d’une offre multimodale », déclare Aurélia Bollé, sa déléguée générale. Les financeurs, de leur côté, ont également besoin de repères face à des prix parfois très différents d’un organisme à l’autre et difficiles à comparer.

Un langage commun

Il a fallu près de 8 mois au groupe de travail composé des différentes parties prenantes du marché pour bâtir le guide du Fffod. Parmi les constats partagés entre financeurs et prestataires, le besoin d’identifier les composantes d’une formation multimodale, égratignant au passage quelques idées reçues encore persistantes. Le guide commence par ce travail de clarification. « Avant de se lancer dans l’hybridation de son offre, il est important d’identifier tous les éléments nécessaires à la construction du parcours », confirme Sarah de la Morandière, administratrice du Fffod. Une façon également de mettre en lumière l’impact de la digitalisation de l’offre sur le modèle économique des prestataires de formation.

Coûts « cachés »

La partie du guide consacrée au décryptage des postes de coûts liées au dispositif multimodal se structure autour de 6 grandes dimensions (outillage technologique, ingénierie, animation, gestion administrative, assurance et ressources humaines). En entrant ainsi dans le détail, on découvre des coûts « cachés » autour du temps de préparation, de l’individualisation des parcours, d’animation et de suivi des sessions, de la gestion des éléments de preuve ou encore des changements induits par le format distanciel sur l’assurance contractée par le prestataire de formation.

Clés d’évaluation

La partie destinée aux financeurs permet d’analyser, prestation par prestation, la proposition de valeur des différentes offres de formation multimodale. Le guide classe chacune d’entre elles en 3 niveaux. « Cette partie peut donner aux organismes de formation des idées sur le positionnement de leur offre sur le marché. De la même manière, les financeurs peuvent trouver dans la description des postes de coûts des prestataires de formation d’autres clés d’évaluation », ajoute Aurélia Bollé.

Dialogue constructif

Ce dialogue entre prestataires et acheteurs de formation instauré lors de l’élaboration du guide mérite d’être poursuivi. « Le travail sur le guide montre que la transformation digitale prend du temps. Les prestataires de formation auraient besoin d’une plus grande stabilité dans les politiques d’achat des financeurs », note Sarah de la Morandière. Dans le sillage de son guide, le Fffod prévoit de remonter des témoignages et expériences de transformation digitale menée par des acteurs de la formation.

 

 


Voir en ligne : Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO / Le Fffod lance un guide sur la structure des coûts d’une formation multimodale

Du même site

Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO