GouvActu AdmiNet

Accueil > Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO > L’adaptation des compétences, « un sujet central pour la relance », selon la FFP

L’adaptation des compétences, « un sujet central pour la relance », selon la FFP

jeudi 9 septembre 2021, par Estelle Durand

A l’issue du séminaire gouvernemental qui s’est tenu le 8 septembre, le Premier ministre Jean Castex a annoncé « un plan ambitieux d’investissement dans les compétences » et insisté sur la nécessité d’investir « davantage et mieux dans la formation des salariés et des demandeurs d’emploi » pour répondre aux difficultés de recrutement que connaissent les entreprises. « Si elle n’est pas le seul facteur des pénuries de main d’œuvre, la question de l’adaptation des compétences est en effet un sujet central pour la relance et la transformation de notre économie », indique la Fédération de la formation professionnelle (FFP) dans un communiqué.

Soutenir davantage la formation des salariés

L’organisation professionnelle salue les mesures décidées dans le cadre de France relance pour développer l’alternance et favoriser l’insertion des jeunes mais estime qu’il faut aller plus loin en ce qui concerne la formation des salariés. Les dispositifs comme le FNE-formation, TransCo ou Pro-A « restent trop difficiles d’accès », selon la FFP. « Il est urgent d’apporter des mesures simples et opérationnelles pour les entreprises et les salariés », affirme Pierre Courbebaisse, son président.

Un crédit d’impôt pour soutenir la formation dans les PME

La FFP propose d’élargir le FNE-formation « aux formations courtes et opérationnelles adaptées à la reprise d’activité et à la transformation des entreprises » et milite pour un crédit d’impôt afin d’encourager les PME à investir dans les compétences. L’organisation professionnelle estime par ailleurs que le compte personnel de formation (CPF) « doit pouvoir être plus facilement mobilisé dans le cadre d’un investissement conjoint entre l’employeur et les salariés. »

Accélérer l’entrée en formation des demandeurs d’emploi

Vis-à-vis des demandeurs d’emploi, la FFP estime que la priorité est d’accélérer leur entrée dans des formations « répondant à de réels besoins des entreprises ». Pour ce faire, elle propose d’autoriser l’entrée en préparation opérationnelle à l’emploi (POE) « dès le préavis du salarié. » Pour les demandeurs d’emploi de longue durée et notamment les séniors, la fédération préconise un abondement exceptionnel du CPF.


Voir en ligne : Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO / L’adaptation des compétences, « un sujet central pour la relance », selon la FFP

Du même site

Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO