GouvActu AdmiNet

Accueil > modernisation.gouv.fr > Quels sont les enjeux autour de la valorisation des données publiques ?

Quels sont les enjeux autour de la valorisation des données publiques ?

jeudi 9 septembre 2021, par ccobb

Quels sont les enjeux autour de la valorisation des données publiques ? ccobb jeu 09/09/2021 - 15:41 A l’heure où les données sont produites et utilisées en masse, la question de l’usage des données publiques revêt une dimension stratégique.
Quels sont les enjeux existants autour de la valorisation des données publiques ? Quelles actions sont menées par la puissance publique en la matière ?
Rencontre avec Mathilde Hoang, responsable du pilotage de l’ouverture et de la circulation des données chez Etalab (Direction interministérielle du numérique).

Qu’entend-on lorsque l’on parle de politique de la donnée publique ? Quel est le rôle d’Etalab en la matière et comment œuvrez-vous dans lintérêt des agents et des usagers ?

Mathilde Hoang : La politique de la donnée a pour objectif de transformer l'action publique grâce aux données. A travers la production, l’ouverture, la circulation et l’exploitation des données, l'enjeu est de proposer une action publique qui produit un meilleur service public, mais aussi plus transparente, plus efficace, plus aidante et davantage créatrice de valeur.

Ainsi, la transformation de l'action publique se voudra complète puisque l'on parle conjointement d'une transformation numérique, d’une transformation du capital humain et d’une transformation culturelle.

 

Qu’est-ce que le « Service Public de la Donnée » ? Quels en sont les objectifs et de quelle façon animez-vous un dispositif capable de maintenir le lien entre les producteurs de données et les utilisateurs ? 

M.H. : Certaines données publiques occupent une place spécifique du fait de leur importance et de leur criticité pour l’économie, l’action publique et la société.

Elles doivent à ce titre faire l’objet d’engagements de la part de la puissance publique quant à leur production et leur disponibilité : il s’agit des « données de référence », dont la mise à disposition en vue de faciliter leur réutilisation constitue une mission instaurée par la loi pour une République numérique au titre du « service public de la donnée ».

A ce sujet, les critères pour définir des données de référence sont les suivants :

  • Ces données constituent une référence commune pour nommer ou identifier des produits, des services, des territoires ou des personnes ;
  • Elles sont réutilisées fréquemment par des personnes publiques ou privées autres que l'administration qui les détient ;
  • Leur réutilisation nécessite en outre qu'elles soient mises à disposition avec un niveau élevé de qualité.

 

Les dispositifs mis en place pour maintenir le lien entre producteurs et utilisateurs de données sont par ailleurs multiples :

  • Tout d’abord, nous pouvons citer la plateforme data.gouv.fr qui est pensée comme un lieu d’échange entre producteurs et réutilisateurs des données (commentaires, remontées des anomalies, publication des réutilisations) ;
  • En parallèle, des événements plus ponctuels sont organisés sur des thématiques dédiées pour faciliter l’échange entre les producteurs et réutilisateurs ;
  • Enfin, une actualité éditoriale est réalisée par nos équipes pour valoriser les nouveaux jeux de données et réutilisations.

 

Concrètement, comment est-ce que Etalab accompagne les administrations dans leur stratégie d’ouverture, d’usage et de valorisation des données ?

M.H. : Etalab propose un cadre commun pour développer les stratégies ministérielles en matière de données. L’équipe met à disposition des administrations des offres d’accompagnement et des outils pour faciliter la mise en œuvre de la politique des données au sein des ministères.

A titre d’exemple : 

  • En matière d’open data : un accompagnement à la priorisation de l’ouverture, à l'analyse juridique, à la préparation technique des données, à la stratégie éditoriale (mise à disposition des produits data.gouv.fr, schéma.data.gouv.fr, guides.etalab.gouv.fr, etc.) ;
  • En matière de circulation des données : un accompagnement à l’exposition des API (juridique et technique) et à l’utilisation des API dans des cas d’usages (mise à disposition des produits api.gouv.fr, DataPass, etc.) ;
  • En matière d’exploitation des données : un accompagnement au cadrage de projets de valorisation de données et la mise à disposition de produits tels que l’outil PIAF, des outils de pseudonymisation et des briques génériques de visualisation de données.

 

En parallèle, Etalab met à disposition des dispositifs financiers à destination des administrations pour faciliter l’essor de projets data. A titre d’exemple, dans le cadre du plan « France Relance », un appel à projet « Développer lutilisation de la donnée dans votre administration » a été mis en œuvre afin de donner aux administrations la possibilité d’obtenir un cofinancement pour leurs projets relatifs au pilotage des politiques publiques par la donnée, à l’échange de données entre administrations, à l’exploitation de données ou encore à l’ouverture des données.

 

Selon vous, quelles sont les enjeux et les défis principaux en termes de transparence et d’accès à la donnée afin d’entretenir une relation de confiance entre la société civile et les administrations ?

Les enjeux principaux sont : 

  • D’une part, l'acculturation et la formation des agents publics afin de les autonomiser dans la démarche de publication, d’échange et d’usage des données ; 
  • D’autre part, la mise à disposition d’outils qui facilitent la mise en œuvre de la politique de la donnée ;  
  • Enfin, la vulgarisation du cadre juridique en matière d’ouverture, de circulation et de protection des données. La mauvaise compréhension de ce cadre légal est en effet un frein à la transparence et l’accès aux données. 

 

Désactivé Mission « Innovation publique » Témoignage

Voir en ligne : modernisation.gouv.fr / Quels sont les enjeux autour de la valorisation des données publiques ?

Du même site

Le magazine de la modernisation de l’Etat