GouvActu AdmiNet

Accueil > Anses > Mieux encadrer l’épilation à la lumière pulsée pour protéger les consommateurs

Mieux encadrer l’épilation à la lumière pulsée pour protéger les consommateurs

jeudi 9 septembre 2021, par Anses

Pratiquée par des professionnels ou à domicile, l’épilation à la lumière pulsée peut provoquer des effets indésirables : brûlures, cloques, lésions oculaires, etc. Pour prévenir ces risques et mieux protéger la santé des utilisateurs, l’Anses recommande d’inscrire ces dispositifs dans un cadre réglementaire adapté. L’Agence souligne également l’importance de mieux former les professionnels et d’informer les utilisateurs des contre-indications et bonnes pratiques à suivre.


Voir en ligne : Anses / Mieux encadrer l’épilation à la lumière pulsée pour protéger les consommateurs

Du même site

l’Anses, agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, a pour missions d’évaluer, de prévenir et de protéger les citoyens et les consommateurs contre des risques sanitaires de plus en plus complexes et multiples