GouvActu AdmiNet

Accueil > Portail du Gouvernement - site du Premier ministre > Fret ferroviaire : une aide de 170 M€ par an jusqu’en 2024

Fret ferroviaire : une aide de 170 M€ par an jusqu’en 2024

lundi 13 septembre 2021, par Gouvernement.fr

Un train de fret en train de rouler
13 septembre 2021

Fret ferroviaire : une aide de 170 M€ par an jusqu’en 2024

Doubler la part des marchandises transportées par le rail en France d’ici à 2030 : c’est l’objectif du Gouvernement qui annonce 170 M€ annuels jusqu’en 2024 pour soutenir l’exploitation des services de fret ferroviaire.

Le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé ce lundi 13 septembre 2021 un nouveau plan de soutien au fret ferroviaire de 170 M€ tous les ans jusqu’en 2024, à l’occasion de la Semaine de l’innovation, du transport et de la logistique (SITL), réunissant l'ensemble des professionnels du transport.

Inscrits dans le projet de loi de finances 2021, ces 170 millions d’euros d’aide à l’exploitation se rapportent à :
  • la prise en charge à hauteur de 50 % des péages dus par les opérateurs de fret à SNCF Réseau ;
  • 70 M€ pour les wagons isolés ;
  • 47 M€ pour l’exploitation des services de transport combiné ;
  • 15 M€ pour les autoroutes ferroviaires.
 
« Ce soutien à l'exploitation sera pérennisé sur les trois prochaines années (...), rien que pour soutenir les opérateurs. C'est un engagement fort et inédit. »
Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports
> Son discours
 

Doubler la part du fret ferroviaire d’ici à 2030

La stratégie nationale comprend 72 mesures et vise le doublement de la part modale du fret ferroviaire d'ici à 2030. Un objectif inscrit dans la loi climat.
Jean-Baptiste Djebarri a également mis en avant le caractère écologique de ce mode de transport de marchandises.
 
« [Ce mode de transport] fait moins de bruit, entraîne moins d'accident, moins de pollution, moins de congestion et moins d'émissions de gaz à effet de serre. »
Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports

Les mesures déjà mises en œuvre

L’État a engagé depuis 2015 un grand programme de renouvellement du matériel roulant des trains d’équilibre du territoire (TET) d'un montant de 3,5 Mds € : ces trains sont mis en place pour assurer un service de grandes lignes rapides entre les principales villes françaises non reliées par la grande vitesse - par exemple Paris-Clermont-Ferrand. Ce programme devrait s’achever à l’horizon 2027.

S’ajoutent 4,7 Mds € du plan de relance qui seront mobilisés pour améliorer la qualité du réseau ferroviaire afin d’augmenter l’offre de trains dans ses différents usages :
  • régénérer et moderniser le réseau national le plus utilisé ;
  • réinvestir, avec les régions, dans les lignes de desserte fine du territoire ;
  • redévelopper des offres de trains de nuit ;
  • investir dans les infrastructures permettant le développement du fret ferroviaire.
 

4,7 Mds€ pour le secteur ferroviaire

Intercités de nuit, fret ferroviaire, hydrogène... Le train, le transport de demain.

Lire le dossier

 

Voir en ligne : Portail du Gouvernement - site du Premier ministre / Fret ferroviaire : une aide de 170 M€ par an jusqu’en 2024

Du même site