GouvActu AdmiNet

Accueil > Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO > Conseil en évolution professionnelle Auvergne-Rhône-Alpes : recrutements au sein du réseau EVA

Conseil en évolution professionnelle Auvergne-Rhône-Alpes : recrutements au sein du réseau EVA

mardi 14 septembre 2021, par Nicolas Deguerry

Avec + 30 % de nouvelles entrées en conseil en évolution professionnelle en 2021 par rapport à l’année précédente, le réseau EVA [ 1 ]CIBC (mandataire), chambre régionale des métiers et de l’artisanat, chambres d’agriculture départementale, Envergure.<script type="text/javascript"> jQuery("#footnote_plugin_tooltip_2308_1").tooltip({ tip: "#footnote_plugin_tooltip_text_2308_1", tipClass: "footnote_tooltip", effect: "fade", fadeOutSpeed: 100, predelay: 400, position: "top right", relative: true, offset: [10, 10] });</script>, en charge du CEP pour les salariés et indépendants en Auvergne-Rhône-Alpes, s’inscrit dans le sens des grands objectifs définis par France compétences pour l’année courante : « d’une part, accroître la notoriété du service pour développer le recours et, d’autre part, développer la profondeur de service », explique Claudie Beguet, directrice de projet CEP au CIBC Auvergne-Rhône-Alpes. C’est-à-dire non seulement augmenter le nombre de bénéficiaires, mais aussi aller au-delà d’une logique de guichet d’information pour apporter un véritable accompagnement à la formalisation des projets. « Et sur 2021, estime Claudie Beguet, on voit effectivement une montée en puissance sur ces deux axes, avec une notoriété accrue et certains bénéficiaires rencontrés pour un premier rendez-vous en 2020 qui sont revenus cette année pour mettre en œuvre leur projet. »

Au rendez-vous de la demande

Conséquence : une campagne d’embauches, avec une vingtaine de nouveaux conseillers recrutés depuis début 2021 sur l’ensemble des départements, portant à environ 200 le nombre de conseillers habilités à délivrer le conseil en évolution professionnelle en Auvergne-Rhône-Alpes. Au CIBC Isère-Savoie dirigé par Christine Perrin-Eloy depuis le siège d’Échirolles (Isère), dans la banlieue grenobloise, ce sont ainsi quatre conseillers CEP recrutés en juin 2021, qui sont venus s’ajouter aux sept recrues de l’année 2020 [ 2 ]Un conseiller CEP et six consultants RH.<script type="text/javascript"> jQuery("#footnote_plugin_tooltip_2308_2").tooltip({ tip: "#footnote_plugin_tooltip_text_2308_2", tipClass: "footnote_tooltip", effect: "fade", fadeOutSpeed: 100, predelay: 400, position: "top right", relative: true, offset: [10, 10] });</script>. Avec dix-huit consultants tous mobilisables sur le CEP contre sept fin 2019, la structure s’estime « dans les starting-blocks », prête à répondre à la demande. Christine Perrin-Eloy insiste, il s’agissait d’être pleinement opérationnel dès la rentrée, avec l’ambition d’être en capacité de proposer un rendez-vous sous dix jours maximum, « et bien avant si possible. » La demande type ? Relevant une réelle aspiration au changement, la directrice du CIBC Isère-Savoie souligne l’engouement pour le dispositif démissionnaire, matérialisé dès le 2 janvier 2020 et que la crise du Covid n’a pas amoindri. En deuxième position arrive la recherche de financement pour financer une formation de reconversion et, en troisième, l’accompagnement à la création d’activité, là encore non affecté par la crise sanitaire. Le point commun entre toutes ces demandes ? Peut-être l’urgence des situations, le caractère « pressé » des demandes et une relative absence de doute initial quant au projet présenté, qui tranche avec « l’envie de réfléchir et de se poser » des candidats au bilan de compétences. « D’où l’intérêt du mix d’activités pour les collaborateurs », observe Christine Perrin-Eloy.

DES PROFILS VARIABLES

Le conseil en évolution professionnelle créé par le législateur ne résume pas à lui seul l’éventail des solutions d’accompagnement proposées aux personnes. Bilans de compétences, validation des acquis de l’expérience, coaching, …, sont ainsi autant de prestations qui peuvent être délivrées par les professionnels des CIBC. En fonction de leurs missions, les profils de recrutement peuvent varier. Un professionnel à 100 % dédié au CEP devra ainsi a minima présenter un CV correspondant aux critères fixés par le cahier des charges national : soit une certification de niveau 5 (bac+2 dans le domaine de l’insertion et des transitions professionnelles assortie d’une expérience d’au moins un an, soit une expérience dans le champ de l’accompagnement depuis au moins trois ans). Pour les consultants RH, qui peuvent intervenir sur l’ensemble des prestations d’un CIBC, la directrice du CIBC Isère-Savoie Christine Perrin-Eloy exige un bac +5 et une expérience dans l’accompagnement. Pour assurer un certain équilibre et la diversité des compétences, la présence d’au moins un psychologue du travail par site est également appréciée.

Appel d’air

Pour la directrice du CIBC Isère-Savoie, le bon conseiller CEP est « avant tout quelqu’un qui écoute et comprend ce qui se dit et ce qui se trouve derrière. » Évoquant une certaine résistance aux conseils parfois opposée par les bénéficiaires, Christine Perrin-Eloy souligne la nécessité d’une « posture empathique, pour créer de la confiance et amener la personne à se poser les bonnes questions. » À ces difficultés s’ajoutent la question des moyens. « Si on monte en charge sur le CEP, on crée un appel d’air, de la motivation et de la demande », analyse Christine Perrin-Eloy. « Et si on ne monte pas en charge sur les financements, cela peut être problématique », prévient-elle. Précisément ce qui s’est passé cet été lorsque de nombreux refus de financements ont dû être annoncés à la suite des commissions formation des Transitions pro de juillet. « Ce n’était ni un problème de conseil ni un problème de qualité des dossiers mais un problème de moyens », assure-t-elle.

Proximité

Malgré ce bémol qui attire l’attention sur la question des moyens alloués à la construction de la société de la compétence, la directrice du CIBC Isère-Savoie ne manque pas de projets pour les mois à venir. Au premier rang desquels celui d’améliorer le maillage territorial en imaginant des solutions nouvelles appuyées sur des partenariats avec les collectivités locales et les structures implantées dans des sites aujourd’hui non couverts par le réseau EVA. Le recours aux infrastructures existantes pourrait par exemple permettre de proposer des solutions d’accompagnement à distance, mais aussi de détacher ponctuellement des conseillers du réseau dans des sites support sans avoir pour autant à ouvrir des antennes pérennes. Ce peut aussi être l’occasion d’aller à la rencontre de publics spécifiques sur leurs lieux de vie et de travail, comme les saisonniers de montagne par exemple. Reste aussi à amplifier la communication autour du CEP. Avec l’espoir que les moyens suivent…

Notes   [ + ]

1. CIBC (mandataire), chambre régionale des métiers et de l’artisanat, chambres d’agriculture départementale, Envergure.
2. Un conseiller CEP et six consultants RH.
<script type="text/javascript"> function footnote_expand_reference_container() { jQuery("#footnote_references_container").show(); jQuery("#footnote_reference_container_collapse_button").text("-"); } function footnote_collapse_reference_container() { jQuery("#footnote_references_container").hide(); jQuery("#footnote_reference_container_collapse_button").text("+"); } function footnote_expand_collapse_reference_container() { if (jQuery("#footnote_references_container").is(":hidden")) { footnote_expand_reference_container(); } else { footnote_collapse_reference_container(); } } function footnote_moveToAnchor(p_str_TargetID) { footnote_expand_reference_container(); var l_obj_Target = jQuery("#" + p_str_TargetID); if(l_obj_Target.length) { jQuery('html, body').animate({ scrollTop: l_obj_Target.offset().top - window.innerHeight/2 }, 1000); } }</script>


Voir en ligne : Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO / Conseil en évolution professionnelle Auvergne-Rhône-Alpes : recrutements au sein du réseau EVA

Du même site

Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO