GouvActu AdmiNet

Accueil > Gouvernement > 370 M€ pour renforcer l'industrie du recyclage

370 M€ pour renforcer l'industrie du recyclage

vendredi 17 septembre 2021, par Gouvernement.fr

Photo d'un terrain de déchets à recycler, avec une grue
17 septembre 2021

370 M€ pour renforcer l'industrie du recyclage

Barbara Pompili et Agnès Pannier-Runacher ont annoncé, lundi 13 septembre 2021, l’engagement de 370 M€ supplémentaires pour une stratégie française ambitieuse du recyclage et de l'économie circulaire.

Pour accélérer et consolider le recyclage des déchets en France, Barbara Pompili et Agnès Pannier-Runacher ont annoncé 370 M€ de fonds publics supplémentaires sur la période 2021-2027, en plus des 200 M€ déjà engagés pour l'« économie circulaire » du plan France relance.

Pour une filière industrielle forte de l’économie circulaire

Le nouvel effort budgétaire de 370 millions d'euros vise à développer des filières de recyclage performantes et compétitives pour optimiser le recyclage et réincorporer des matériaux.

Les efforts portent sur 5 filières prioritaires :
  • les plastiques ;
  • les matériaux composites ;
  • les textiles ;
  • les métaux stratégiques ;
  • les papiers et cartons.

Ces 370 M€ seront versés aux lauréats du nouvel appel d’offres qui vient d’être lancé par l’Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie). Depuis 2011, l’agence a déjà versé 160 M€ de subventions pour 95 projets au service du recyclage. Ces soutiens portent sur :
  • la recherche-développement, permettant de mettre au point des solutions de recyclage plus performantes pour l’ensemble des cinq matériaux de la stratégie ;
  • la formation et le développement des compétences ;
  • le déploiement industriel, en particulier le déploiement d’unités industrielles de recyclage des batteries et l’adaptation de l’outil industriel pour réincorporer des matières premières de recyclage dans de nouveaux cycles de production.

Ces soutiens visent toutes les étapes de la chaîne de valeur du recyclage :
  • la conception des produits, car c’est en mettant sur le marché des produits plus facilement recyclables qu’on peut produire des matières premières de recyclage de meilleure qualité et moins coûteuses ;
  • la collecte, le tri des déchets et leur démantèlement, car ces étapes permettent de réduire le coût de mise à disposition de la matière aux industriels situés plus en aval dans la chaîne de transformation des déchets et qui vont les transformer en nouvelles matières premières ;
  • la préparation des matières premières de recyclage, pour qu’elles puissent répondre aux besoins des filières industrielles qui vont les utiliser, que ce soit en termes de coût ou de qualité ;
  • l’incorporation de ces matières premières de recyclage dans de nouveaux produits, pour adapter notre outil productif.

Voir en ligne : Gouvernement / 370 M€ pour renforcer l'industrie du recyclage

Du même site

Gouvernement.