GouvActu AdmiNet

Accueil > Les actualités du Gouvernement > Toutes les réponses à vos questions sur la dose de rappel

Toutes les réponses à vos questions sur la dose de rappel

vendredi 24 septembre 2021, par Gouvernement.fr

Une infirmiere avec une seringue.
24 septembre 2021

Toutes les réponses à vos questions sur la dose de rappel

Qu’est-ce qu’un rappel vaccinal ? Qui est éligible ? Avec quels vaccins la dose de rappel est-elle administrée ?

    Un rappel vaccinal, c’est quoi ?

    Il s’agit du renouvellement de l’administration d’une dose de vaccin, destiné à maintenir un bon niveau de protection en stimulant le système immunitaire.

    Dans le cadre de la campagne de vaccination contre la Covid-19, le rappel vaccinal correspond à l’administration d’une injection de vaccin supplémentaire pour les personnes éligibles, c’est-à-dire :
    • une seconde dose pour les personnes ayant déjà contracté la Covid-19 et ayant donc reçu une injection unique (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca) dans le cadre de leur schéma vaccinal initial, ainsi que les personnes ayant été vaccinées avec le vaccin Janssen ;
    • une troisième dose pour les personnes ayant reçu deux doses de vaccins (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca) dans le cadre de leur schéma vaccinal initial ;
    • une quatrième dose pour les personnes immunodéprimées ayant déjà reçu trois doses sur avis médical au cours de leur schéma vaccinal initial.

    Qui sont les personnes éligibles à la dose de rappel ?



    À ce stade de la stratégie vaccinale, voici les populations ciblées devant recevoir cette dose de rappel :

    6 mois après la dernière injection du schéma initial

    • les résidents des Ehpad et des USLD ;
    • les personnes de plus de 65 ans vivant à domicile ;
    • les personnes à très haut risque de forme grave ;
    • les personnes atteintes de comorbidité(s) ;
    • les personnes immunodéprimées. À noter que pour cette dernière catégorie, l’administration de la dose de rappel peut être réalisée dans un délai inférieur à 6 mois (mais d’au moins 3 mois), dès lors qu’il est jugé par l’équipe médicale qu’elle permettrait d’améliorer la réponse immunitaire.

    4 semaines après la dernière injection du schéma initial

    • Les personnes ayant reçu le vaccin Janssen.

    Où se faire vacciner ?

    Pour les personnes résidents dans les établissements pour personnes âgées, la dose de rappel s’administre sur place, pas besoin de se déplacer ;

    Pour les autres, l’administration de la dose de rappel s’effectue en centre de vaccination, chez le médecin traitant (généraliste ou spécialiste), en pharmacie, en cabinet infirmier ou de sage-femme, au sein des services hospitaliers où elles sont suivies. Le vaccin Pfizer-BioNTech pourra être injecté en cabinet de ville à partir du 1er octobre.

    Pourquoi une campagne de rappel est-elle nécessaire ?

    Parce que, pour un certain nombre de populations, a été identifié un phénomène de diminution de l’immunité conférée par le vaccin, du fait de systèmes immunitaires plus fragiles, en particulier face au variant Delta.

    Avec quels vaccins ?

    Les rappels vaccinaux sont effectués uniquement avec des vaccins à ARN messager, soit Pfizer-BioNTech ou Moderna.

    Ces deux vaccins peuvent d’ailleurs être utilisés de manière indifférenciée et quel que soit le vaccin utilisé dans le cadre du premier schéma vaccinal.

    Quid du « pass sanitaire » ?

    L’injection d’une dose de rappel génère un nouveau « QR code » qui n’efface pas l’ancien.

    Ainsi, les deux peuvent être stockées sur l’application TousAntiCovid ou au format papier, et servir tous deux de « pass sanitaire ».


    Voir en ligne : Les actualités du Gouvernement / Toutes les réponses à vos questions sur la dose de rappel

    Du même site