GouvActu AdmiNet

Accueil > Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie > Confinement aménagé à partir du 11 octobre

Confinement aménagé à partir du 11 octobre

vendredi 8 octobre 2021, par annabelle.noir

Le dispositif du pass sanitaire et l’évolution des mesures de confinement du 11 jusqu’au 17 octobre inclus ont été présentés par le membre du gouvernement Christopher Gygès et le secrétaire général du haut-commissariat Rémi Bastille. À ce stade de la crise, le gouvernement porte une attention particulière à un ensemble de critères et notamment aux équilibres économiques et sociaux très fortement impactés par cinq semaines de confinement. Trois indicateurs précis permettent d’adapter les mesures sanitaires. Il s’agit du taux d’incidence, du taux de vaccination et du taux de saturation du système hospitalier. « Même s’il faut rester extrêmement prudent, l’évolution de ces indicateurs nous permet aujourd’hui d’envisager un confinement adapté, a indiqué Christopher Gygès. Nous le devons au comportement exemplaire des Calédoniens qui ont respecté les règles de confinement strict, mais également grâce au taux de vaccination qui a considérablement augmenté ».

Déploiement du pass sanitaire

Parmi les éléments clés de ce confinement adapté : le déploiement du pass sanitaire en Nouvelle-Calédonie. « C’est un outil qui a été mis en place progressivement en Métropole et qui a montré toute son efficacité pour trouver un équilibre entre le maintien de certaines contraintes sanitaires et la reprise des activités, a rappelé Rémi Bastille. Son application a été rendue applicable en Nouvelle-Calédonie par un décret de l’État du 22 septembre ». Il s’appliquera uniquement aux personnes de plus de 18 ans, clientes ou usagers d’un lieu ou événement soumis au pass sanitaire. À partir du 11 octobre, il sera demandé pour certains secteurs d’activités dans un contexte de réouverture progressive : musées et établissements culturels, salles de sport commerciales et installations sportives dont l’accès fait l’objet d’un contrôle, prestations de services à la personne (esthétique, coiffure, etc.), restaurants, transport de personnes par voies aérienne et maritime ou encore les services, établissements de santé et centre médicosociaux. Les personnes vaccinées contre le Covid-19 pourront notamment récupérer leur pass sanitaire sur un téléservice dédié opérationnel le 11 octobre (masante.gouv.nc), mais aussi « auprès de guichets mis en place dans les communes », a précisé Christopher Gygès. Durant une période transitoire, il sera possible de présenter son carnet de vaccination ou le résultat d’un test antigénique négatif ou un certificat de rétablissement au Covid-19.  Des contrôles et des sanctions sont prévus en cas de non-respect du pass sanitaire. Toutefois, comme le rappelle le représentant de l’État, « ce qui garantira le succès de l’opération, c’est le civisme de ceux qui seront chargés de faire respecter le pass sanitaire et de ceux qui devront le présenter ».

Évolution des mesures

Parmi les mesures d’allégement graduelles qui seront applicables dès le 11 octobre, l’attestation de circulation ne sera plus nécessaire, cependant les promenades resteront encore limitées à un rayon de 10 kilomètres autour du domicile pendant trois heures. Le couvre-feu sera maintenu, mais de 22 heures à 5 heures du matin. Les rassemblements dans l’espace public seront autorisés dans une limite de 10 personnes maximum (y compris pour les funérailles dont les règles restent inchangées), ainsi que la chasse et la pêche dans le cadre d’une pratique d’autosubsistance. Toutes les activités économiques et sociales, où la distanciation sociale est possible, pourront à nouveau accueillir du public dans le respect des gestes barrière qui restent inchangés et, pour certaines professions, avec des protocoles sanitaires spécifiques. Et comme annoncé par la vice-présidente chargée de l’enseignement, Isabelle Champmoreau, les collégiens et lycéens reprendront le chemin de l’école dès le 12 octobre, et les plus jeunes, à partir de la semaine suivante. « Desserrement ne signifie pas relâchement et cette semaine sera importante pour la suite, a insisté Christopher Gygès. C’est vraiment un acte de confiance envers les Calédoniens. Si un risque de rebond épidémique est observé, des mesures beaucoup plus strictes pourraient être à nouveau prises », a prévenu le membre du gouvernement.   

 

Les activités qui restent interdites

Ne sont pas autorisés jusqu’au 17 octobre inclus :

  • les nakamals ;
  • les bars et discothèques ;
  • les compétitions et associations sportives ;
  • les piscines municipales ;
  • les activités physiques collectives de plus de 10 personnes ;
  • les rassemblements amicaux, familiaux, religieux ou coutumiers, de plus de 10 personnes ;
  • la navigation de plaisance ;
  • les salles de jeux, bingos, casinos ;
  • cinémas, théâtres et salles de spectacle.


Voir en ligne : Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie / Confinement aménagé à partir du 11 octobre

Du même site

Dernières actualités du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie