GouvActu AdmiNet

Accueil > Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO > En Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez lance un « plan retour au travail »

En Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez lance un « plan retour au travail »

vendredi 8 octobre 2021, par Nicolas Deguerry

Que reste-t-il de la loi Delors de 1971 sur la formation professionnelle ? À l’heure du plan, national, de « réduction des tensions de recrutement » (notre article), annoncé le 27 septembre par Jean Castex et Elisabeth Borne, et du plan, auverhônalpin, « retour au travail » dévoilé le 1er octobre par le président de l’exécutif régional Laurent Wauquiez, peut-être guère la possibilité de s’engager dans une formation qui ne soit pas fléchée vers l’emploi, lorsqu’elle est financée sur fonds publics. Taux de chômage élevé d’un côté, difficultés de recrutement de l’autre, la donne n’est pas nouvelle. Mais elle crispe d’autant plus les financeurs que la crainte de voir les perspectives de reprise freinées par un marché du travail où peine à se rencontrer offre et demande est un risque souligné par nombre d’entreprises.

En Auvergne-Rhône-Alpes, selon les chiffres mis en avant par la Région, ce sont « 150 000 offres d’emploi, dont la moitié en CDI, qui ne trouvent pas preneur », dans tous les départements et dans de nombreux secteurs : hôtellerie-restauration, viticulture, métiers de la santé, du service à la personne, de l’industrie, du transport, etc. Réponse de la région : un plan « retour au travail » annoncé le 1er octobre, doté de 100 millions d’euros et articulé en trois volets.

Identifier les besoins de recrutement

Au-delà des sept secteurs professionnels en tension déjà identifiés[ 1 ]BTP et transition écologique ; industrie et industrie du futur ; services à la personne et santé ; numérique ; sport, tourisme et montagne ; agriculture ; transport.<script type="text/javascript"> jQuery("#footnote_plugin_tooltip_3009_1").tooltip({ tip: "#footnote_plugin_tooltip_text_3009_1", tipClass: "footnote_tooltip", effect: "fade", fadeOutSpeed: 100, predelay: 400, position: "top right", relative: true, offset: [10, 10] });</script>, la Région annonce vouloir « suivre attentivement et précisément » la moitié des 150 000 offres d’emploi disponibles sur son territoire afin de les publier sur la plateforme « Nos Talents, Nos Emplois. »

Promouvoir les métiers qui recrutent

Les services d’orientation vont multiplier les initiatives au bénéfice des métiers en tension (bus de l’orientation, campagnes de communication, jobs dating).

Former dans les métiers en tension

L’objectif annoncé est de proposer 10 000 formations nouvelles sur les métiers en tension et de ne refuser aucun financement régional de formation vers ces mêmes métiers. Le modèle Campus Région du numérique (notre article) devrait être étendu à d’autres métiers/secteurs.

La région entend aussi accroître le financement des contrats d’aide à retour à l’emploi durable (Cared), qui prévoient un engagement « à respecter la charte régionale des droits et devoirs du stagiaire de la formation professionnelle, qui l’oblige notamment à être assidu pendant sa formation et à honorer le contrat de travail qui lui est proposé. »

Droits et devoirs

Dans cette même logique « Droits et devoirs » fil rouge des mandatures Wauquiez, la Région indique également que « toute personne qui s’engage dans une formation financée par la Région s’engagera aussi à aller au bout », sous peine et sauf « raison valable » de se voir refuser l’ « accès aux formations proposées et financées par la Région pour une durée de trois ans. » Souhaitant aller plus loin, Laurent Wauquiez indique également avoir proposé à la ministre du Travail que « la Région expérimente un nouveau modèle où la personne qui abandonne sa formation soit obligée de la rembourser. »

Notes   [ + ]

1. BTP et transition écologique ; industrie et industrie du futur ; services à la personne et santé ; numérique ; sport, tourisme et montagne ; agriculture ; transport.
<script type="text/javascript"> function footnote_expand_reference_container() { jQuery("#footnote_references_container").show(); jQuery("#footnote_reference_container_collapse_button").text("-"); } function footnote_collapse_reference_container() { jQuery("#footnote_references_container").hide(); jQuery("#footnote_reference_container_collapse_button").text("+"); } function footnote_expand_collapse_reference_container() { if (jQuery("#footnote_references_container").is(":hidden")) { footnote_expand_reference_container(); } else { footnote_collapse_reference_container(); } } function footnote_moveToAnchor(p_str_TargetID) { footnote_expand_reference_container(); var l_obj_Target = jQuery("#" + p_str_TargetID); if(l_obj_Target.length) { jQuery('html, body').animate({ scrollTop: l_obj_Target.offset().top - window.innerHeight/2 }, 1000); } }</script>


Voir en ligne : Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO / En Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez lance un « plan retour au travail »

Du même site

Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO