GouvActu AdmiNet

Accueil > Conseil général du Territoire de Belfort > COVID19 : de la souffrance physique à la souffrance psychologique, comment s'adapter

COVID19 : de la souffrance physique à la souffrance psychologique, comment s'adapter

dimanche 10 octobre 2021, par imermet

Thématique: 
Conférence - colloque
Date de la manifestation: 
16/11/2021
Lieu de la manifestation: 
Centre Culturel et Social de La Pépinière Michel Legrand
Adresse de la manifestation: 
13 rue Georges Danton
Nom de la commune: 
Belfort

le 16/11/21 à 20H
Depuis 2019 une épidémie sans précédent s’est abattue sur la planète. Un virus : LE CORONA VIRUS d’origine encore indéterminée a emporté une partie de la population fragile et vieillissante. Mais ce fléau mondial ne semble pas s’arrêter et les mutations génétiques du virus s’attaquent dorénavant à toutes les tranches d’âges avec heureusement des symptômes mineurs.
A la maladie du corps, caractérisée essentiellement par une détresse respiratoire s’est ajoutée une maladie de l’âme entrainant une détresse psychologique. C’est la peur d’un virus inconnu, invisible, sournois, mais aussi une peur de l’autre, suspect et potentiellement ennemi.
Les mesures prises ne l’ont pas éradiqué car même le vaccin élaboré tambour battant ne parvient pas à ce jour à éviter sa propagation et la contamination. Les mesures prises se résument à des restrictions avec un vocabulaire qui traduit l’isolement : confinement, gestes barrières, distanciation sociale.
Il résulte de cette expérience planétaire, une dislocation du lien. La distanciation imposée entre les humains, le port du masque débutant chez des enfants très jeunes et les restrictions libertaires imposées comme moyen de prophylaxie ont contribué à instaurer un climat défavorable à notre santé mentale. En effet toutes ces mesures favorisent une situation inédite alimentant chez la population des contrariétés, des découragements et surtout des craintes. A la phase de sidération liée au premier confinement a fait suite une période d’adaptation et d’espoir hélas trop courte. La mutation du virus et sa propagation permanente tend à créer un sentiment d’épuisement avec une fatalité et une résignation dangereuse pour l’équilibre psychique. L’individu est atteint dans son altérité et perd la capacité de se projeter dans du lien et dans l’avenir. Ce conditionnement de nos vies génère des frustrations, une anxiété, un état de dépression pour certains et ces dégâts sont tout aussi dévastateurs que l’atteinte du corps par le virus.


Voir en ligne : Conseil général du Territoire de Belfort / COVID19 : de la souffrance physique à la souffrance psychologique, comment s'adapter

Du même site