GouvActu AdmiNet

Accueil > Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO > Apprendre à réparer les voitures anciennes à Mulhouse

Apprendre à réparer les voitures anciennes à Mulhouse

mardi 12 octobre 2021, par Coralie Donas

« Depuis quelques années, l’association nationale pour la formation dans l’automobile (ANFA) avec qui nous travaillons constate une recrudescence de demandes de compétences pour réparer des véhicules anciens et historiques », explique Vincent Colom, responsable du pôle automobile du centre de formation des apprentis de l’artisanat (CFAA) de Mulhouse. Pour répondre à ce besoin, le CFAA démarre le 18 octobre un certificat de qualification professionnelle (CQP) de « mécanicien réparateur de véhicules anciens et historiques ». Les véhicules concernés sont ceux de plus de 30 ans et parfois très anciens, comme les voitures à traction. Autre catégorie de voitures concernées par la formation, les « youngtimers », des modèles qui ne sont plus fabriqués mais ne sont pas assez vieux pour être considérés comme véritablement anciens. C’est le cas par exemple des golf GTI, des Combi Volkswagen, des Citroën Deux Chevaux… « Il y a une demande de la part de collectionneurs de faire réparer ce type de véhicules et donc des garages qui se spécialisent, ou ajoutent un département historique à leur activité », détaille Vincent Colom.

Partenariat avec la Cité de l’automobile

La fédération des véhicules d’époque (FFVE), à l’initiative du CQP avec le conseil national des professions de l’automobile (CNPA), bonifie de 2 000 euros pour ses membres l’aide de l’Etat de 5 000 ou 8 000 euros au recrutement d’un salarié en contrat de professionnalisation.

Le prérequis pour rejoindre la formation est d’avoir un premier diplôme, CAP, BTS, dans la maintenance des véhicules, pour disposer d’un premier socle de connaissances. Cette première formation permettra aussi aux candidats d’être plus polyvalents et de pouvoir rebondir vers la mécanique classique si les débouchés dans la mécanique ancienne ne sont pas suffisants.

Le CFAA a toutefois déjà un certain nombre d’entreprises intéressées par le profil de ces futurs mécaniciens. « Il y a des garages spécialisés dans l’entretien et la réparation de « youngtimers » avec une clientèle qui souhaite rénover des voitures anciennes. Et des entreprises qui rachètent des véhicules anciens pour les retaper et les mettre en vente », précise Vincent Colom. Par ailleurs, la formation est construite en partenariat avec la Cité de l’automobile de Mulhouse, qui a d’ores et déjà embauché un alternant. Une partie des cours se déroulera dans l’atelier de restauration du musée, qui possède une collection de véhicules unique au monde.

« Nous mettons à disposition des étudiants une partie de l’atelier, notre matériel de restauration ainsi que notre documentation technique », détaille Guillaume Gasser, directeur général des associations du musée. La conservatrice en chef de l’institution ainsi que le responsable de l’atelier du musée interviendront dans le programme pédagogique. Dans la continuité de cette formation, le CFAA prévoit pour la rentrée prochaine la mise en place d’un second CQP, « tôlier de véhicules anciens et historiques ».


Voir en ligne : Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO / Apprendre à réparer les voitures anciennes à Mulhouse

Du même site

Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO