GouvActu AdmiNet

Accueil > Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie > Une rentrée en confiance

Une rentrée en confiance

mardi 12 octobre 2021, par annabelle.noir

Au collège d’Apogoti, à Dumbéa-sur-mer, les équipes sont sur le pied de guerre depuis plus d’une semaine pour préparer cette rentrée du 12 octobre. « Nous avons eu de nombreux échanges et des réunions avec le vice-rectorat, les enseignants et tous les personnels. L’objectif est de montrer que la priorité demeure l’aspect sanitaire, rappelle Stéphane Reynaud, directeur de l’établissement. Il s’agit de rassurer les élèves, les familles et les personnels ». Port du masque, gestes barrière, distanciation… Tout est mis en œuvre pour faire respecter les consignes et limiter les brassages. « Un sens de circulation unique a été organisé pour accéder aux classes et au réfectoire. À l’exception de quelques cours, les élèves restent dans une salle de classe unique, à la même place et les professeurs se déplacent, détaille le directeur. Des zones dans la cour ont été délimitées par niveau ». En cas d’élèves positifs, cette organisation doit faciliter la recherche de personnes contact à risque qui pourront se faire dépister au plus vite.

Les collégiens empruntent un sens de circulation unique pour entrer et sortir du collège et au sein de l’établissement.

Une reprise sécurisée

« Nous avons donné le cadre général du protocole sanitaire, pose le vice-recteur, directeur général des enseignements, que les établissements ont pu adapter selon leur configuration et leurs contraintes ». Pour Érick Roser, l’enjeu de cette rentrée est de mettre les élèves en confiance et de poursuivre les apprentissages « sans que ce soit une course au temps »« Sans laisser de côté les aspects pédagogiques, notamment pour les classes à examen. Le plus important pour cette reprise demeure l’accueil des enfants et de leurs familles de manière sécurisée. Il ne faut pas oublier le rôle essentiel de l’école qui est aussi l’endroit où circule l’information », insiste Isabelle Champmoreau qui en a profité pour discuter avec des élèves. « Ma maman trouvait que c’était trop tôt pour revenir à l’école. Moi, je préfère être là pour que le professeur m’explique ce que je ne comprends pas », lance une jeune fille en 6e.  

Au réfectoire, le nombre de places a été divisé par deux et le temps de cantine a été allongé.

Absentéisme toléré mais surveillé

Les premiers cours de la matinée sont l’occasion d’avoir un temps d’échanges entre professeurs et élèves après pratiquement cinq semaines de confinement strict, sur le travail à la maison et les nouvelles règles. Dans les classes, l’ambiance est sereine. Les effectifs en demi-groupes y sont pour beaucoup, ainsi que l’absentéisme. Environ la moitié des élèves attendus ont repris  le chemin de l’école d’après les premières estimations, c’est-à-dire entre 25 et 30 % de l’effectif total. « Ce sont à peu près les statistiques que nous avions prévues, indique la membre du gouvernement. L’absentéisme n’est pas pris en compte pour laisser ce temps d’observation aux familles, mais cela ne veut pas dire qu’il n’est pas surveillé afin d’éviter le décrochage ».

Au lycée Jules-Garnier, le marquage au sol est aussi de rigueur.

 

Reprise et examens

Au lycée Jules-Garnier, la rentrée a également fait l’objet d’une préparation intense d’autant que l’établissement de Nouméa comporte des filières générales, technologiques, professionnelles, des BTS et des classes préparatoires ! Les emplois du temps de la rentrée pourront encore être ajustés la semaine suivante, tandis que les cours pratiques sont maintenus dans le respect des mesures sanitaires. Les élèves comme Sarah sont contents de reprendre les cours « car il faut assurer pour le bac », mais aussi pour « pouvoir retrouver les amis, même si on ne peut pas le faire comme d’habitude, avec des contacts ». Les examens sont un sujet de conversation récurrent. « Il nous manque encore des détails, c’est un peu stressant », intervient sa camarade Tyfène. Les modalités des sessions d’examen devraient être prochainement annoncées.

Sarah, Tyfène et Axelle ont donné leurs impressions à Isabelle Champmoreau et Érick Roser.

Voir en ligne : Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie / Une rentrée en confiance

Du même site

Dernières actualités du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie