GouvActu AdmiNet

Accueil > Les actualités du Gouvernement > Violences conjugales : expérimentation du dépôt de plainte chez un tiers

Violences conjugales : expérimentation du dépôt de plainte chez un tiers

jeudi 14 octobre 2021, par Gouvernement.fr

Deux personnes se tiennent la main
14 octobre 2021

Violences conjugales : expérimentation du dépôt de plainte chez un tiers

Devant la commission des lois de l’Assemblée nationale, le ministre de l'Intérieur a annoncé l'expérimentation de la plainte chez un tiers pour les femmes victimes de violences conjugales.

    Pour améliorer et faciliter la prise en charge des victimes de violences conjugales, les forces de l’ordre pourront se déplacer pour recueillir les plaintes, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devant la commission des lois de l’Assemblée nationale.

    « Si vous êtes une femme violentée et que vous avez choisi d’être chez votre assistante sociale, votre amie, votre maman, à la mairie et que vous avez peur du commissariat », alors les forces de l’ordre pourront se déplacer, a détaillé le ministre.

    Ce dispositif sera d’abord testé dans « certains départements », à partir de la fin de l’année.

    Le dépôt de plainte à l’hôpital mis en place par le Grenelle des violences conjugales est actuellement expérimenté et doit être prochainement étendu à l’ensemble du territoire.

    L'objectif, à terme, est de dématérialiser le dépôt de plainte. Le 15 septembre 2021, le président de la République Emmanuel Macron a rappelé qu'il souhaitait « que la plainte en ligne soit mise en œuvre dès 2023 ».

    39 19

    Le numéro d’écoute national, anonyme et gratuit, destiné aux femmes victimes de violences et à leur entourage.

    gouvernement.fr

    Voir en ligne : Les actualités du Gouvernement / Violences conjugales : expérimentation du dépôt de plainte chez un tiers

    Du même site