GouvActu AdmiNet

Accueil > Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO > Edflex, la start-up qui mise sur l’auto-formation

Edflex, la start-up qui mise sur l’auto-formation

lundi 18 octobre 2021, par Catherine Trocquemé

A l’ère digitale, une simple idée peut rapporter gros. « Etudiant, j’ai beaucoup utilisé les cours en ligne disponibles gratuitement sur internet. Mais face à une offre toujours plus large et diversifiée, il n’était pas facile de se repérer. C’est ainsi qu’est née Edflex », confirme Clément Meslin, co-fondateur et directeur général d’Edflex.  Créée en 2016, la start-up développe une plateforme de curation de contenus pour sélectionner, catégoriser et qualifier les meilleurs d’entre eux. A l’attention du grand public dans un premier temps, puis, dès 2017, à destination des entreprises. Ces dernières doivent désormais composer avec des collaborateurs en demande d’autonomie et de plus en plus nombreux à se former par eux-mêmes sur internet.  Au risque de se voir dépasser, elles ont besoin d’accompagner cette culture de l’auto-apprentissage.

Le « Netflix » de la formation

« Ce sont les responsables de formation qui sont venus vers nous », pointe Clément Meslin. La solution sur abonnement (SAS) d’Edflex leur permet de mettre à disposition de leurs collaborateurs des contenus de qualité adaptés à leurs besoins et leurs appétences.  La technologie de la start-up opère un premier filtre. Son réseau d’experts et d’ingénieurs pédagogiques valident et qualifient le contenu. Plus de 40 000 ressources nourrissent aujourd’hui le catalogue par grandes thématiques, bureautique, management, télétravail etc.. ;. Chaque salarié dispose de sa plateforme qui évolue en fonction de ses usages et son niveau. Cette expérience personnalisée renforce leur engagement dans la formation. Les entreprises, quant à elles, répondent aux aspirations de leurs salariés tout en alimentant leur stratégie de développement des compétences des data issues de la fréquentation de la plateforme.

Levée de fonds de 5 millions d’euros

Edflex fait mouche. A l’instar de total, Air France ou encore Bouygues construction, plus d’une centaine de grandes entreprises se sont déjà abonnées à cette solution adoptée par plus de 500 000 utilisateurs. Avec la crise sanitaire, les usages digitaux ont explosé. Surfant sur la vague, la start-up boucle son premier tour de table en juin dernier. Convaincu du potentiel du modèle Edflex, un pool d’investisseurs injecte 5 millions d’euros. « Nous allons développer de nouvelles fonctionnalités notamment en matière d’interopérabilité avec les outils du quotidien des salariés comme Teams, Slack ou encore les LMS de l’entreprise », précise Clément Meslin.

Passage à l’échelle

La levée de fonds soutiendra également la croissance à l’échelle de l’activité. La feuille de route est ambitieuse. Dès 2022, Edflex vise le million d’utilisateurs dans 50 pays. D’ici 2024, la jeune pousse compte équiper plus de 1000 grandes entreprises et ETI (Entreprises de taille intermédiaire). Le catalogue devrait également s’étoffer pour passer de 40 000 à 100 000 ressources disponibles. Mais à l’ère digital, pas question de s’endormir sur ses lauriers. L’innovation doit être permanente. Edflex en a bien conscience et réfléchit déjà à une évolution de son offre avec notamment des contenus de formation « exclusifs ». Un peu à la manière de Netflix.


Voir en ligne : Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO / Edflex, la start-up qui mise sur l’auto-formation

Du même site

Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO