GouvActu AdmiNet

Accueil > Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO > Afest : des « débordements » riches d’enseignements (Education permanente)

Afest : des « débordements » riches d’enseignements (Education permanente)

mardi 22 juin 2021, par Raphaelle Pienne

L’Afest a déjà fait, et fera sans aucun doute encore à l’avenir, l’objet de nombreux travaux de recherche. Laurent Duclos, chef de projet ingénierie de parcours et stratégies d’accompagnement à la DGEFP (Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle) et chercheur rattaché à l’IDHES (Institutions et dynamiques historiques de l’économie et de la société), qui a codirigé avec Emmanuelle Begon [ 1 ]Emmanuelle Begon est coordinatrice de la Maison de la formation en situation de travail.<script type="text/javascript"> jQuery("#footnote_plugin_tooltip_7204_1").tooltip({ tip: "#footnote_plugin_tooltip_text_7204_1", tipClass: "footnote_tooltip", effect: "fade", fadeOutSpeed: 100, predelay: 400, position: "top right", relative: true, offset: [10, 10] });</script> la publication de ce numéro d’Education permanente consacré à l’Afest, défend néanmoins une approche originale. « Ce n’est pas la première fois qu’une revue [s’intéresse] à l’apprentissage en situation de travail, à la formation en situation de travail, ou à l’Afest. Mais, quelle que soit l’entrée, on est souvent resté dans le laboratoire. Là, ce qui nous intéressait, c’était de voir ce qui se passe quand on sort du laboratoire », explique-t-il au Quotidien de la formation.

Pédagogie et organisation de travail

Dans une grande entreprise de l’aéronautique, dans une très petite entreprise (moins de 10 salariés), ou encore à l’hôpital, les auteurs témoignent ainsi dans la revue de la manière dont des acteurs de terrain se sont saisis de l’Afest. « Il y a des débordements, des imprévus. Nous étions intéressés à la fois à connaître les débordements positifs et ce sur quoi [les acteurs] ont buté. L’idée est de voir tous ces débordements, pour réfléchir à comment les investir et pour penser les différents cadrages de demain », expose Laurent Duclos.

Des réussites et des échecs constatés dans les travaux ressort notamment la leçon que l’Afest n’est pas seulement une affaire de pédagogie, mais également d’organisation de travail. Aussi, elle ne saurait faire l’objet de propositions rigides et décorrélées des problématiques de l’entreprise où elle est réalisée. « Beaucoup d’acteurs, des tiers de confiance, ont structuré des propositions Afest. Mais ils ont été en quelque sorte trop bons élèves et ont beaucoup fétichisé le cadre construit par la législation […] alors que celui-ci est très ouvert », remarque Laurent Duclos.

Idées imprévues

Mais le chef de projet à la DGEFP n’est pas là pour distribuer des bons et mauvais points. « Quand nous parlons de débordement, c’est toujours positif », souligne-t-il. Certains de ces débordements ouvrent même des perspectives nouvelles. « L’Afest donne des tas d’idées, qui n’étaient pas prévues », s’enthousiasme Laurent Duclos. Certains travaux de la revue interrogent ainsi l’Afest au regard de la pédagogie de l’alternance, de l’accompagnement à la création d’entreprise, ou des démarches de qualité de vie au travail.

L’Afest est finalement un objet en cours de construction, ce dont ce numéro d’Education permanente se fait le témoin. « Nous ne partons pas de rien, il existait auparavant des traditions [de formation en situation de travail]. Mais elles étaient muettes pour le reste du monde. Là, les protagonistes discutent entre eux. Il existe un forum, des débats qui produisent une énergie nouvelle au service des Afest. Ce numéro [d’ »Education permanente »] est là pour nourrir ce débat », conclut Laurent Duclos.

Lire aussi.

Pour aller plus loin.

Consulter sommaire du numéro « L’AFEST : cadrages et débordements » de la revue Education permanente.

Notes   [ + ]

1. Emmanuelle Begon est coordinatrice de la Maison de la formation en situation de travail.
<script type="text/javascript"> function footnote_expand_reference_container() { jQuery("#footnote_references_container").show(); jQuery("#footnote_reference_container_collapse_button").text("-"); } function footnote_collapse_reference_container() { jQuery("#footnote_references_container").hide(); jQuery("#footnote_reference_container_collapse_button").text("+"); } function footnote_expand_collapse_reference_container() { if (jQuery("#footnote_references_container").is(":hidden")) { footnote_expand_reference_container(); } else { footnote_collapse_reference_container(); } } function footnote_moveToAnchor(p_str_TargetID) { footnote_expand_reference_container(); var l_obj_Target = jQuery("#" + p_str_TargetID); if(l_obj_Target.length) { jQuery('html, body').animate({ scrollTop: l_obj_Target.offset().top - window.innerHeight/2 }, 1000); } }</script>


Voir en ligne : Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO / Afest : des « débordements » riches d’enseignements (Education permanente)

Du même site

Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO