GouvActu AdmiNet

Accueil > Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO > Compétences en entreprise : vers un langage commun ?

Compétences en entreprise : vers un langage commun ?

mardi 22 juin 2021, par Raphaelle Pienne

Les constats du dernier rapport du Réseau Emplois Compétences (REC) « Quelle place pour les compétences en entreprise ? » sonnent, d’une certaine façon, comme autant de reproches : les entreprises n’accorderaient pas assez d’attention aux compétences, tandis que les acteurs institutionnels en charge de les accompagner sur cette question ne s’intéresseraient pas assez à leurs besoins. Le séminaire en ligne organisé par France stratégie était l’occasion de recueillir les avis des principaux intéressés.

Patrons et salariés : des besoins en compétences différents ?

Du côté des partenaires sociaux, on se défend de se désintéresser de la question des compétences. Francis Petel, vice-président de la commission formation de la CPME, pointe néanmoins un problème de fond : « nous n’avons pas de langage commun concernant les compétences et sommes face à un problème de définition partagée ». Pour le représentant des dirigeants de petites et moyennes entreprises, la question des compétences se pose avant tout à trois niveaux : le recrutement, la fidélisation des salariés et l’anticipation de l’évolution des métiers.

Mais c’est peut-être là que le bât blesse selon Philippe Debruyne, secrétaire confédéral de la CFDT et président de l’association Certif’Pro. « C’est face à la difficulté [que les entreprises] passent par la question des compétences », se désole-t-il, quand les représentants des salariés font des compétences un enjeu d’égalité et de sécurisation des parcours professionnels. Ce dernier reconnaît néanmoins qu’il existe « une tension entre le formalisme du dialogue social et les pratiques ». Il ne renonce pas pour autant à parvenir à faire le lien les deux mondes : « il faut parler business et écouter travail », déclare-t-il.

Acteurs institutionnels : une volonté, faute de moyens ?

Quid des acteurs accompagnant les entreprises sur les questions d’emploi et de formation ? Laurent Duclos, chef de projet Ingénierie de parcours et stratégie d’accompagnement à la DGEFP (Délégation générale à l’emploi et aux compétences), estime que le véritable sujet n’est pas pour eux de trouver un langage commun avec les entreprises. « On peut faire des progrès. [Mais, surtout,] aider l’entreprise à problématiser sa position me semble être un impératif, versus la délivrance de prestations complétement formatées et qui seront impropres [à ses] besoins », déclare celui-ci.

Guillaume Laurent, responsable de l’Observatoire de l’opérateur de compétences des entreprises de proximité partage ce constat. « Le point de départ, c’est déjà une écoute de la problématique, pour ensuite voir avec ce dont on dispose et ce qu’on peut créer ce qu’on peut mobiliser », acquiesce-t-il. Mais cette approche doit être enseignée. « Du côté des Carif-Oref, on travaille beaucoup à la logique de professionnalisation des acteurs qui vont à la rencontre des entreprises », décrit Ludovic Bertrand, directeur du réseau des Carif-Oref. Cependant, il dénonce un manque de moyens : « aujourd’hui toutes les expérimentations que l’on fait sur cette thématique sont quasiment exclusivement financées sur des fonds du PIC [plan d’investissement dans les compétences] ».


Voir en ligne : Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO / Compétences en entreprise : vers un langage commun ?

Du même site

Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO