GouvActu AdmiNet

Accueil > Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO > L’Institut de l’engagement facilite la formation et l’insertion après un service civique

L’Institut de l’engagement facilite la formation et l’insertion après un service civique

jeudi 10 juin 2021, par Mariette Kammerer

L’Institut de l’engagement, présidé par Martin Hirsch, a été créé en 2012 pour valoriser les jeunes sortant d’un service civique ou d’une action bénévole soutenue. Il accompagne chaque année 700 jeunes de 16 à 30 ans dans leur projet d’avenir : reprise d’études, recherche d’emploi ou création d’entreprise. Les lauréats sont sélectionnés sur « leur motivation, leur potentiel et la qualité de leur engagement ». Leur parcours combine un suivi personnalisé par un chargé d’accompagnement salarié, un parrainage bénévole, des mises en relation avec des professionnels de tous secteurs (l’Institut compte 350 partenaires), un soutien financier au cas par cas, et un accompagnement collectif.

Diversité de profils

Diplômés ou décrocheurs, les lauréats sont de toutes origines sociales et de tous niveaux d’études. « Cela va de Benoît Michel, lauréat en 2014, qui était en situation de handicap et n’avait jamais pu apprendre à lire — nous lui avons permis de le faire –, à Pierre Digonnet, ingénieur diplômé de Centrale qui a créé un coffre-fort numérique pour les sans-abri : la plateforme « Reconnect ». Sans les mises en relation pour ce projet, il aurait abandonné et serait parti dans une grosse entreprise au lieu de créer une entreprise sociale », explique Marc Germanangue, en charge du contenu pédagogique et des partenariats avec les établissements de formation. Entre les deux il y a par exemple Kévin, caporal des sapeurs-pompiers dans l’Yonne, qui a validé une licence « qualité sécurité environnement » grâce à l’Institut. Ou encore Lavan, désormais diplômé de sa formation de référent digital chez Simplon.

Accès facilité à 150 établissements de formation

Les lauréats bénéficient d’une facilité d’accès à 150 établissements partenaires : universités, instituts d’études politiques, écoles du travail social, de commerce et de management, de communication et de journalisme, d’ingénieurs, etc. « Ils y sont admissibles sur dossier et passent un oral au lieu d’un concours écrit », précise Marc Germanangue. Une réduction des frais de scolarité leur est parfois accordée. « Grenoble École de Management offre chaque année cinq places pour un cursus complet, sachant qu’une année coûte 13 000 euros, cela ouvre des perspectives », ajoute-t-il. Cette diversification est sécurisée, car le choix d’orientation et les compétences sont validées en amont par l’Institut. « 90% des lauréats réussissent leur parcours, et pour les préparer, on travaille beaucoup sur leur motivation et leur projet. »

Accompagnement collectif

Les lauréats s’entraident sur des réseaux sociaux dédiés et participent trois fois par an aux Universités de l’engagement, autour d’ateliers variés : « Prendre la parole en public », « Se sentir légitime dans une grande école », « Alternance, les clés pour une recherche efficace », « Découvrir les métiers du travail social », « Pitcher son projet de création d’entreprise », etc. « Nous organisons tout au long de l’année des conférences et projections avec des personnalités de premier plan – responsables politiques, dirigeants d’entreprise, d’ONG, réalisateurs, etc. – qui racontent leur parcours et ont un rôle de modèle », ajoute Marc Guermanangue.


Voir en ligne : Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO / L’Institut de l’engagement facilite la formation et l’insertion après un service civique

Du même site

Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO