GouvActu AdmiNet

Accueil > Les actualités du Premier ministre > Lancement de la Conférence sur l’avenir de l’Europe

Lancement de la Conférence sur l’avenir de l’Europe

dimanche 9 mai 2021, par Gouvernement.fr

Un drapeau européen
9 mai 2021

Lancement de la Conférence sur l’avenir de l’Europe

En quoi consiste ce grand exercice de démocratie participative ? Et la plateforme numérique associée ? Explications.

La Conférence sur l’avenir de l’Europe, grand exercice de démocratie participative, ambitionne de dessiner les contours de ce que sera l’Union européenne pour les prochaines décennies.

Repoussée en raison de la pandémie, elle est finalement lancée ce 9 mai 2021, à l’occasion de la fête de l’Europe, à Strasbourg, siège du Parlement européen.

En vidéo, Clément Beaune répond à vos questions sur l'Europe

Déclaration commune

Deux années ont été nécessaires pour concrétiser l’idée. Le 10 mars dernier, lors d’une session plénière du Parlement européen, les président des trois institutions qui mènent conjointement le projet (Commission, Conseil, Parlement), ont signé une déclaration commune qui en précisait les grandes lignes.

L’objectif ? Donner aux citoyens des 27 États membres, la possibilité d’exprimer ce qu’ils attendent de l’Union européenne. Ainsi, pendant plusieurs mois, des débats, conférences et autres événements sur l’avenir de l’Europe seront organisés dans tous les pays membres.

S’exprimant au nom de la présidence du Conseil, le Premier ministre portugais, António Costa, a quant à lui déclaré : 
« Le moment est venu pour nos citoyens de partager activement leurs plus grandes préoccupations et leurs idées. Cette discussion ne pourrait pas avoir lieu à un moment plus opportun. Nous devons nous préparer dès maintenant, afin de sortir encore plus forts de cette crise et d’être prêts pour l’avenir lorsque nous aurons surmonté la pandémie. Nous espérons continuer à construire ensemble l’Europe de l’avenir, une Europe plus juste, plus verte et plus numérique qui réponde aux attentes de nos citoyens. »
 

Cœur battant

Au centre de ce dispositif, une plateforme numérique citoyenne qui vise à associer les citoyens européens aux décisions qui seront prises en fin de consultation.

Pensée pour créer un débat ouvert et transparent à l’échelle des 27 États membres, elle souhaite inclure le plus grand nombre dans un processus participatif. C’est pourquoi elle est disponible en 24 langues.

Le site, en ligne depuis le 19 mars, doit permettre aux Européens d’exprimer leurs craintes, de partager leurs rêves et leurs attentes, d’engager le dialogue avec leurs représentants. Les grands thèmes privilégiés sont :

  • le changement climatique et l’environnement ;    
  • la santé ;   
  • une économie plus forte et plus juste ;   
  • la justice sociale et l’emploi ;    
  • l’UE sur la scène internationale ;    
  • les valeurs et les droits,    
  • l’État de droit, la sécurité ;    
  • la transformation numérique ;    
  • la démocratie européenne ;    
  • la migration ;    
  • l’éducation, la culture, la jeunesse et le sport.

Un champ « Autres idées » permet de recueillir les avis et idées transversales et de compléter les autres thèmes car chacun est libre de soulever toute question importante à ses yeux.

Les propositions seront mises en ligne sur la plateforme et formeront ainsi le point de départ des discussions de panels de citoyens et des séances plénières.

Conclusions au printemps 2022

Les conclusions devraient être connues au printemps 2022, alors que la France assurera la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne (janvier-juin 2022). Elles ont vocation à prendre en compte les principales propositions et questions des Européens.


Voir en ligne : Les actualités du Premier ministre / Lancement de la Conférence sur l’avenir de l’Europe

Du même site