GouvActu AdmiNet

Accueil > Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO > Le président sortant de la Région Centre-Val de Loire promet le lancement de 300 000 formations personnalisées en lien avec les entreprises

Le président sortant de la Région Centre-Val de Loire promet le lancement de 300 000 formations personnalisées en lien avec les entreprises

vendredi 18 juin 2021, par Guilherme Ringuenet

François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire, vice-président de Régions de France.

Le Conseil régional de Centre-Val de Loire est dirigé par le socialiste François Bonneau depuis 2007. En cas de réélection, il souhaite continuer à mettre « la formation professionnelle au cœur de son mandat », explique-t-il. Pour la liste commune Europe Écologie Les Verts et la France Insoumise, emmenée par Charles Fournier, ex-allié de François Bonneau, il faut « participer à la transformation des métiers vers la transition écologique et être pro-actif », annonce Karin Fischer de la liste « Un nouveau souffle ». Dans le programme du Rassemblement national, il est écrit que la formation professionnelle doit « amener vers la qualification et l’emploi les jeunes et demandeurs d’emploi de longue durée ». Pour le candidat du Modem et de La République en Marche, Marc Fesneau, la formation professionnelle est un levier pour « aider les entreprises à s’adapter, à innover, à recruter ».

Entreprises et développement économique

Le Centre-Val de Loire se caractérise par son tissu économique hétérogène. Pour pallier le manque de main-d’œuvre dans certains secteurs comme les transports ou la filière cosmétique, le président sortant veut que les entreprises soient davantage associées en amont à la formation des demandeurs d’emploi. « La Région lancera, sur le prochain mandat, 300 000 formations personnalisées en lien avec les entreprises, à tous les âges de la vie », rapporte François Bonneau. Nicolas Forissier, candidat de l’Union de la droite, du Centre et des Indépendants, entend « mettre en place une refonte du plan régional de formation. Celui-ci sera adapté au maximum aux besoins exprimés par les branches professionnelles, les entreprises ou encore les artisans ». Les écologistes et solidaires veulent que la formation soit un levier pour « les métiers de demain et de la transition écologique. Les formations seront pour des métiers non délocalisables à forte valeur ajoutée », relate Karin Fischer. Quant au développement économique, Marc Fesneau, indique qu’un « accompagnement spécifique sera proposé aux chefs d’entreprise ayant besoin de formations (comptabilité, communication digitale, accompagnement législatif et réglementaire…) ».

Formation professionnelle et territoires

Dans cette région rurale, et pour lutter contre les disparités, François Bonneau prévoit de lancer la création d’espaces « tiers-lieux de compétences » pour les besoins en formation de chaque bassin de vie. « Ils seront équipés d’un plateau technique avec des équipements industriels de base qui serviront d’appui au développement de la formation dans des zones ou celle-ci est présente », relate le candidat. Le Rassemblement national annonce « le développement de la formation à distance, grâce aux usages du numérique, pour désenclaver les territoires ruraux dans lesquels l’accès à la formation est difficile ». La liste de Charles Fournier, pour sa part, désire « accompagner et renforcer localement les fonds dédiés à la reconversion des salariés des secteurs impactés par la crise et ou des secteurs incompatibles avec la lutte contre le dérèglement climatique », expose Karin Fischer.

Santé

Dans un monde bousculé par la pandémie du Covid-19, la santé se retrouve au cœur des propositions des candidats. La liste « Un nouveau souffle » entend lancer « un programme pour renforcer l’offre des formations sanitaires et sociales afin d’accroître le nombre d’infirmiers, d’aides-soignants, d’orthophonistes, de kinés… Nous établirons un plan d’investissement régional pour créer de nouvelles formations », relate Karin Fischer. François Bonneau se donne pour objectif de former « 1500 infirmiers chaque année ».

François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire, vice-président de Régions de France.


Voir en ligne : Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO / Le président sortant de la Région Centre-Val de Loire promet le lancement de 300 000 formations personnalisées en lien avec les entreprises

Du même site

Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO