GouvActu AdmiNet

Accueil > Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO > Les Hauts-de-France abondent le CPF des demandeurs d’emploi

Les Hauts-de-France abondent le CPF des demandeurs d’emploi

mercredi 28 avril 2021, par Emmanuel Franck

La Région Hauts-de-France a abondé 771 comptes personnels de formation (CPF) à hauteur de 1959 euros en moyenne depuis le mois de janvier. La Région s’est saisie d’une possibilité offerte depuis fin 2020 par la Caisse des dépôts, gestionnaire du CPF. A l’instar des employeurs privés ou de Pôle emploi, les Régions peuvent en effet désormais cofinancer les formations des titulaires d’un compte, directement depuis l’application. Le Conseil régional des Pays de la Loire a fait de même.

Un coup de pouce pour accéder à une certification du RNCP

Dans les Hauts-de-France, l’abondement du CPF est réservé aux demandeurs d’emploi, car « c’est la mission de la Région », explique Karine Charbonnier, vice-présidente du Conseil régional des Hauts-de-France, en charge de la formation professionnelle. Seules les formations qualifiantes, inscrites au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), sont éligibles. Sont donc notamment exclus les permis de conduire. « La Région est dans une stratégie d’élévation » du niveau de formation des demandeurs d’emploi, explique l’élue. Or, avec un encours moyen d’environ 1300 euros au niveau national, « le CPF ne suffit pas toujours à accéder à une formation qualifiante », estime Karine Charbonnier. D’où le coup de pouce de la Région. L’abondement est plafonné à 5000 euros.

Un complément au catalogue régional de formations

La Région n’en est pas à un coup d’essai puisqu’elle avait déjà mis en place des chèques « Pass formation ». Ce dispositif et l’abondement sont désormais accessibles via l’application « Mon compte formation ». Concrètement, « le demandeur d’emploi se connecte à son CPF par l’application, qui l’informe qu’il est éligible à l’abondement », explique Karine Charbonnier.

L’autre condition pour bénéficier de l’abondement est que la formation ne figure pas au catalogue des formations de la Région. Sélectionnées par appel d’offres, les formations du catalogue ne peuvent être abondées. Mais il s’agit aussi de « réparer les oublis du catalogue de formations, explique l’élue. Si nous nous apercevons qu’il y a une forte demande sur une formation, nous l’inscrirons au catalogue ». Pour l’heure, le catalogue régional n’est pas encore accessible par l’application « Mon compte formation » mais il le sera à partir du mois de juin. A cette date, l’utilisateur aura donc accès à la totalité de l’offre régionale par son application.

284 organismes de formation concernés

Les 771 abondements sont allés à des formations de nature très diverse. Principalement le développement informatique, la conduite de véhicules sanitaires, le transport de marchandises et le CAP petite enfance. Les abondements sont en outre largement ventilés puisqu’ils ont bénéficié à 284 organismes de formation ; 40 abondements ont bénéficié à un seul prestataire.

L’âge moyen des demandeurs d’emploi ayant bénéficié d’un cofinancement est de 34 ans. Ils sont 470 femmes et 301 hommes. L’incidence de ce dispositif sur leur insertion n’a pas encore été mesurée mais elle le sera six mois après la fin de la formation. « Je ne suis pas inquiète, je pense que nous obtiendrons les mêmes bons taux d’insertion qu’avec le Pass formation », déclare Karine Charbonnier.

La Région a budgété 1000 abondements. « C’est une manière de garder le contrôle sur les dépenses, mais il est possible de voter une nouvelle délibération », en cas de dépassement.


Voir en ligne : Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO / Les Hauts-de-France abondent le CPF des demandeurs d’emploi

Du même site

Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO