GouvActu AdmiNet

Accueil > Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO > Les projets de reconversion professionnelle se maintiennent à un haut niveau

Les projets de reconversion professionnelle se maintiennent à un haut niveau

vendredi 18 juin 2021, par Estelle Durand

Certains ne font qu’y songer (14%) ou commencent à se renseigner (12%). D’autres passent à l’action : 6% sont engagés dans un projet de reconversion et 17% ont déjà changé de voie. Selon la nouvelle enquête menée par l’institut BVA pour l’organisme de formation Visiplus Academy et le cabinet de conseil LHH, les transitions professionnelles concernent de près ou de loin 49% des actifs, comme lors de la précédente édition, réalisée en juin 2020. Ces envies de mobilité se manifestent davantage parmi les jeunes actifs (25-34 ans), les demandeurs d’emploi et les personnes exerçant dans les secteurs les plus touchés par la crise : commerce, transport, hébergement ou restauration.

Les métiers du numérique attirent

Sur le terrain, les conseillers de LHH qui accompagnent les actifs observent une recrudescence des reconversions vers les métiers du numérique ou encore de la logistique, de l’industrie, de l’immobilier. Les réorientations vers l’artisanat sont aussi fréquentes de la part de « personnes souhaitant exploiter leurs talents ou leurs passions pour en faire leur métier », illustre David Léau, chef de projets au sein du cabinet de conseil.

Des actifs en quête de sens

Être en phase avec ses valeurs ou ses passions est souvent l’élément moteur. Il est cité par 39% des personnes ayant déjà concrétisé un projet de reconversion. Viennent ensuite les aspects rémunération et conditions de travail. Les actifs en cours de transition ou en phase de réflexion évoquent pour leur part des raisons familiales (suivre son conjoint, par exemple), l’ennui ou le manque de sens dans leur poste actuel, la nécessité de rebondir après un incident professionnel, la pression subie ou des problèmes de santé. La crise sanitaire a été un facteur déclencheur : 20% des répondants ont commencé à s’interroger sur la possibilité d’un changement de carrière pendant cette période.

Des freins à lever

Le passage à l’action reste cependant difficile tant les freins sont nombreux. Nécessité de préserver sa situation financière, maturité insuffisante du projet, crainte de l’échec, contexte incertain du fait de la crise font ainsi partie des principales raisons qui empêchent de se lancer. Viennent ensuite le manque d’information et d’accompagnement ou encore les incertitudes sur l’ampleur de l’investissement financier à réaliser. Sur le terrain, les questions relatives aux dispositifs, aux aides et aux modalités d’accompagnement sont nombreuses, témoigne Laure Holderbaum, consultante chez LHH. Or, ces éléments sont loin d’être neutres dans la prise de décision, selon elle.

Le projet de transition professionnelle gagne en notoriété

Parmi les dispositifs mobilisables pour se reconvertir, le projet de transition professionnelle (PTP) s’avère le plus connu. Près d’un actif sur deux déclare le connaître (+6 points en un an) et 80% pensent qu’il est efficace. Le congé de mobilité et le congé de reclassement bénéficient d’une plus faible notoriété (34 et 30%). Plus récent, TransCo reste encore confidentiel, seulement 18% des personnes interrogées le connaissent.

Importance des « soft skills »

L’enquête menée par BVA confirme par ailleurs la prise de conscience de l’importance des « soft skills ». Capacité d’adaptation, confiance en soi et esprit d’équipe sont considérées indispensables par plus de 85% des répondants. Viennent ensuite l’organisation et la gestion du temps, la gestion du stress et des émotions et la capacité à prendre des décisions. Quant aux compétences métiers « incontournables » dans le monde d’après-crise, le top 5 inclut la protection des données, la gestion de projets, la bureautique, la gestion de base de données et la culture digitale.


Le détail de l’enquête « Les actifs français et la reconversion professionnelle » réalisée en mai 2021 par l’institut BVA pour le cabinet de conseil LHH et l’organisme de formation Visiplus Academy spécialisé dans la formation en ligne.


Voir en ligne : Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO / Les projets de reconversion professionnelle se maintiennent à un haut niveau

Du même site

Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO