GouvActu AdmiNet

Accueil > Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie > Les rouages de la prise en charge Covid au CHT

Les rouages de la prise en charge Covid au CHT

jeudi 29 avril 2021, par muriel.seva

Le dimanche 7 mars 2021, la Nouvelle-Calédonie se préparait à passer en confinement strict après la découverte de neuf cas positifs sur le territoire. Au Médipôle, les personnels soignants, dont certains étaient déjà sur le pont pour le cyclone Niran, ont tout mis en œuvre pour accueillir ces patients le soir même. « Depuis un an, nous avons sept lits disponibles en médecine interne pour les patients Covid, a expliqué le Dr. Cécile Carzola. Lorsque l’annonce des cas positifs est tombée, nous avons dû faire face à neuf personnes d’un coup. C’est une situation que nous avions envisagé et anticipé bien évidemment, mais cela nous a tout de même demandé un travail énorme et rapide de réorganisation. » Les transferts entre les services de médecine interne et de chirurgie ambulatoire ont été réalisés au pied levé. Les cas positifs ont pu être isolés au plus vite.

 

Un travail d’équipe

 

Organisation, adaptation et réactivité : trois qualités dont tous les agents du Médipôle ont su faire preuve durant cette période de crise. Si certains n’ont pas compté leurs heures, d’autres n’ont pas hésité à prêter main-forte partout où cela était nécessaire.

« Je pense qu’il est important de souligner l’incroyable solidarité et implication de tous, a déclaré Camille Lethezer, cadre médicotechnique de l’unité fonctionnelle microbiologie. Nous nous sommes tous mobilisés pour endiguer la propagation du virus au plus vite. » Un engagement exemplaire que le président du gouvernement et la membre en charge de la santé ont pris soin de saluer.

 

Du personnel sous pression

 

En réanimation aussi, la crise sanitaire a quelque peu chamboulé le service. Jusqu’à sept patients ont été pris en charge simultanément neuf jours durant. « Sept patients, ça représente 30 % d’activité en plus, rappelle le Dr. Emmanuel Couadau, responsable de l’unité des soins critiques. Nous avions déjà des lits occupés par des personnes atteintes de leptospirose, mais la prise en charge de patients positifs au Covid est plus lourde, mentalement et physiquement. Nos équipes n’ont pas chômé et ont su être à la hauteur. »

Là encore de nombreux agents sont venus en renfort pour permettre aux équipes de tourner. 

 

Du nouveau au labo

 

Du côté du laboratoire de biologie médicale, les praticiens ont également dû s’adapter et trouver des solutions pour accélérer et augmenter les capacités d’analyse tout en limitant les risques d’erreur. Mission rendue possible grâce au « poolage » d’échantillons analysés par groupe de huit prélèvements au CHT et à l’installation d’un GenExpert au CHN de Koné qui « permet de réaliser en une heure des tests qui seraient normalement effectués en quatre, » a expliqué le Dr Anne-Claire Gourinat, responsable de l’unité fonctionnelle microbiologie. Aujourd’hui nous sommes en capacité d’analyser près de 500 prélèvements par jour ! »


Voir en ligne : Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie / Les rouages de la prise en charge Covid au CHT

Du même site

Dernières actualités du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie