GouvActu AdmiNet

Accueil > Insee > Métropole de Lyon : une moindre mobilité des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville

Métropole de Lyon : une moindre mobilité des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville

jeudi 15 avril 2021

Entre 2015 et 2016, les habitants des QPV de la Métropole de Lyon sont peu mobiles, en particulier ceux de Lyon et de Villeurbanne. Les habitants de ces QPV du centre déménagent plus souvent dans la Métropole (hors QPV), tandis que ceux des autres QPV changent de logement davantage en interne. La forte pression de la demande en logement social et la tension globale du marché du logement freinent les mobilités. Les personnes effectuant une mobilité entre QPV (le même ou un autre) sont plus pauvres que les habitants non mobiles. Les arrivants ne venant pas d’un QPV ont un niveau de pauvreté proche de celui de la population résidente. Les partants des QPV de la Métropole, au niveau de vie plus élevé, s’installent très majoritairement hors QPV et résident alors pour moitié dans le parc privé.

Voir en ligne : Insee / Métropole de Lyon : une moindre mobilité des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville

Du même site