Accueil > WikiRennes > Place Lucie et Raymond Aubrac

Place Lucie et Raymond Aubrac

<

mardi 24 mars 2020, par Elisat

Qui est Lucie Aubrac?

← Version précédente Version du 24 mars 2020 à 18:53
Ligne 16 : Ligne 16 :
 
Lucie Aubrac organise alors l'évasion de plusieurs résistants, dont celle de son mari, Raymond Aubrac, fait prisonnier en 1943 en même temps que Jean Moulin. C'est en organisant un faux mariage en prison avec lui qu'elle parvient à lui faire part de l'opération commando qui le délivrera. Après cette opération, Lucie Aubrac entre dans la clandestinité et rejoint Londres en 1944.
 
Lucie Aubrac organise alors l'évasion de plusieurs résistants, dont celle de son mari, Raymond Aubrac, fait prisonnier en 1943 en même temps que Jean Moulin. C'est en organisant un faux mariage en prison avec lui qu'elle parvient à lui faire part de l'opération commando qui le délivrera. Après cette opération, Lucie Aubrac entre dans la clandestinité et rejoint Londres en 1944.
  
Une fois la guerre terminée, de Gaulle charge Lucie Aubrac d’instaurer les Comités départementaux de Libération. Pendant que son mari travaille pour la reconstruction tout en étant commissaire de la République, '''elle est membre de l'Assemblée Consultative du Gouvernement provisoire de la République française (GPRF''').  
+
Une fois la guerre terminée, de Gaulle charge Lucie Aubrac d’instaurer les Comités départementaux de Libération. Pendant que son mari travaille pour la reconstruction tout en étant commissaire de la République, '''elle est membre de l'Assemblée Consultative du Gouvernement provisoire de la République française (GPRF'''){{w|Gouvernement provisoire de la République française}}.  
  
Lucie Aubrac reprend son travail d’enseignante. Fidèle à ses valeurs, e'''lle milite pour les droits de l’homme, participe au Mouvement de la paix et figure dans le comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence.'''  
+
Lucie Aubrac reprend son travail d’enseignante. Fidèle à ses valeurs, elle '''milite pour les droits de l’homme, participe au Mouvement de la paix et figure dans le comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence.'''  
  
 
Lucie Aubrac publie son autobiographie Ils partiront dans l'ivresse (1984) ; et en 2000 son dernier ouvrage, La résistance expliquée à mes petits enfants.  
 
Lucie Aubrac publie son autobiographie Ils partiront dans l'ivresse (1984) ; et en 2000 son dernier ouvrage, La résistance expliquée à mes petits enfants.  
  
Lucie Aubrac décède le 14 mars 2007, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).  
+
Lucie Aubrac '''décède le 14 mars 2007,''' à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).
  
 
==Liens internes==  
 
==Liens internes==  

Voir en ligne : WikiRennes