Accueil > WikiRennes > Ponts de Rennes en 1636

Ponts de Rennes en 1636

<

vendredi 20 novembre 2020, par TigH

Pont Neuf 1612-1844

← Version précédente Version du 20 novembre 2020 à 19:00
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
Les '''ponts de Rennes''' permettent de traverser la [[Vilaine]], dans sa forme naturelle ou canalisée, et de passer de la ville haute à la ville basse et inversement.
 
Les '''ponts de Rennes''' permettent de traverser la [[Vilaine]], dans sa forme naturelle ou canalisée, et de passer de la ville haute à la ville basse et inversement.
[[Fichier:Pont_de_Rennes_en_1636.jpg|450px|right|thumb|Les ponts de Rennes vus par Dubuisson-Aubenay]]
+
[[Fichier:Pont_de_Rennes_en_1636.jpg|450px|right|thumb|Les ponts de Rennes vus par Dubuisson-Aubenay.]]
 +
 
 
==Histoire==
 
==Histoire==
 
François-Nicolas Baudot Dubuisson-Aubenay, gentilhomme d'escorte de Jean d'Estampes-Valençay,
 
François-Nicolas Baudot Dubuisson-Aubenay, gentilhomme d'escorte de Jean d'Estampes-Valençay,
maître des Requêtes, commissaire particulier du Roi, accompagne celui-ci qui visite la Bretagne  avant la tenue des États de 1636, pour se rendre compte de l'état de la province. Dubuisson-Aubenay en tire un passionnant récit de voyage. Il est à Rennes en septembre [[1636, ce qu'un voyageur voit de Rennes]] et remarque les  ponts sur la Vilaine qui sépare, alors, la ville en deux :  le [[Pont Saint-Germain]] , le [[Pont Neuf]] en pierre, et le [[Pont de la Poissonnerie]] ; ces trois ponts situés entre les arches de Saint-Georges à l'ouest et les trois arches de Saint-Yves à l'estItinéraire de Bretagne en 1636. Archives de Bretagne. Publié par la société des bibliophiles bretons t.9 p 9 à 20 - 1898
+
maître des Requêtes, commissaire particulier du Roi, accompagne celui-ci qui visite la Bretagne  avant la tenue des États de 1636, pour se rendre compte de l'état de la province. Dubuisson-Aubenay en tire un passionnant récit de voyage. Il est à Rennes en septembre [[1636, ce qu'un voyageur voit de Rennes]] et remarque les  ponts sur la Vilaine qui sépare, alors, la ville en deux :  le [[Pont Saint-Germain]] , le [[Pont Neuf]] en pierre, et le [[Pont de la Poissonnerie]] ; tous situés entre les arches de Saint-Georges à l'ouest et les trois arches de Saint-Yves à l'estItinéraire de Bretagne en 1636. Archives de Bretagne. Publié par la société des bibliophiles bretons t. 9 p 9 à 20 - 1898.
 +
 
 +
==Pont Neuf==
 +
La première pierre du pont, dit [[Ponts de Rennes|Ponts Neufs]], est posée sur des pilotis, le 4 juin [[1612]], au niveau de la [[rue Baudrairie|rue de la Baudrairie]], par les [[gouverneur de Rennes|connétables]] et le procureur-syndicBruno Isbled. ''Moi, Claude Bordeaux... Journal d'un bourgeois de Rennes au 17e siècle''. Éditions Apogée. Page 54..
 +
 
 +
Il est détruit en [[1844]] en conséquence de la canalisation de la [[Vilaine]].
  
 
== Références ==
 
== Références ==

Voir en ligne : WikiRennes