GouvActu AdmiNet

Accueil > Insee > Quand la physionomie de l’habitat raconte le développement urbain

Quand la physionomie de l’habitat raconte le développement urbain

vendredi 16 avril 2021

Dans les Pays de la Loire, un habitant sur trois vit dans l’une des quatre plus grandes unités urbaines : Nantes, Angers, Le Mans ou Saint-Nazaire. Au sein de celles-ci, l’habitat présente des spécificités. Ainsi, l’agglomération de Nantes est la plus dense, celle d’Angers se démarque par des logements sociaux très présents, celle du Mans par un bâti plus ancien, à l’opposé de celle de Saint-Nazaire. En outre, des vagues d’expansion similaires se dégagent au cours du temps, même si elles s’organisent dans l’espace selon des schémas propres à chaque ville.

Voir en ligne : Insee / Quand la physionomie de l’habitat raconte le développement urbain

Du même site