Accueil > WikiRennes > Sainte Anne

Sainte Anne

<

mardi 14 janvier 2020, par Elisat

La place Saint Anne la plus honorée au monde en bretagne

← Version précédente Version du 14 janvier 2020 à 10:26
Ligne 13 : Ligne 13 :
 
Place dénommée bien sûr pour Sainte-Anne, nom de la mère de la vierge Marie, '''c'est d'ailleurs en Bretagne qu'elle est la plus honorée au monde.''' Ce nom avait d'abord été donné à une chapelle qui fut érigée sur cette place au XVème siècle pour le service d'un hôpital du même nom qui avait été fondé au XIVème par des confréries ouvrières de Rennes.  
 
Place dénommée bien sûr pour Sainte-Anne, nom de la mère de la vierge Marie, '''c'est d'ailleurs en Bretagne qu'elle est la plus honorée au monde.''' Ce nom avait d'abord été donné à une chapelle qui fut érigée sur cette place au XVème siècle pour le service d'un hôpital du même nom qui avait été fondé au XIVème par des confréries ouvrières de Rennes.  
  
La chapelle Sainte-Anne était située à l'emplacement actuel de la voirie, entre l'ancien couvent et l'église. À cette époque d'ailleurs, l'église [[Saint-Aubin]] existait déjà mais pas à son emplacement actuel, plus petite et en face de la [[Rue Saint-Louis]]. Entre cette église et la chapelle Sainte-Anne, se trouvait un tout petit passage qui portait le nom macabre de cimetière des pendus.
+
La chapelle Sainte-Anne était située à l'emplacement actuel de la voirie, entre l'ancien couvent et l'église. À cette époque d'ailleurs, la [[basilique Saint-Aubin]] existait déjà mais pas à son emplacement actuel, plus petite et en face de la [[Rue Saint-Louis]]. Entre cette église et la chapelle Sainte-Anne, se trouvait un tout petit passage qui portait le nom macabre de cimetière des pendus.
  
 
Il faut savoir qu'au Moyen Âge sur la [[Place des Lices]] où se trouve maintenant l'horloge, dont les aiguilles sur une face restent figées, se trouvait la potence où étaient exécutés les condamnés.
 
Il faut savoir qu'au Moyen Âge sur la [[Place des Lices]] où se trouve maintenant l'horloge, dont les aiguilles sur une face restent figées, se trouvait la potence où étaient exécutés les condamnés.

Voir en ligne : WikiRennes