GouvActu AdmiNet

Accueil > Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO > Siemens France recrute plus de 200 alternants en 2021

Siemens France recrute plus de 200 alternants en 2021

vendredi 30 avril 2021, par Laurent Gérard

« Notre taux d’alternants sur les trois dernières années est passé de 5,59 % de l’effectif en 2018, à 5,83 % en 2019 puis 6 % en 2020, explique David-Alexandre Gava, directeur du développement des talents et du recrutement de Siemens France [ 1 ]Siemens France compte 6000 collaborateurs, six sites industriels, 15 sites de R&D et d’ingénierie, et plus de 40 agences locales. L’entreprise opère dans les domaines des infrastructures intelligentes pour les bâtiments, la production d’énergie décentralisée, l’automatisation et la digitalisation dans l’industrie manufacturière et l’industrie des procédés.<script type="text/javascript"> jQuery("#footnote_plugin_tooltip_1469_1").tooltip({ tip: "#footnote_plugin_tooltip_text_1469_1", tipClass: "footnote_tooltip", effect: "fade", fadeOutSpeed: 100, predelay: 400, position: "top right", relative: true, offset: [10, 10] });</script>. En augmentation donc, notamment l’an passé où nous n’avons volontairement pas stoppé nos recrutements afin de contribuer à l’effort collectif concernant l’alternance. Cette année, nous avons prévu de compenser par de nouveaux recrutements ceux de nos alternants qui terminent leur contrat. Le taux devrait donc rester stable ou augmenter légèrement selon nos prévisions. » Plus de 200 postes d’alternants seront donc à pourvoir en 2021 chez Siemens France. Ils seront annoncés sur son site emploi.

Des besoins marqués en Ile-de-France et en Alsace

Les recrutements seront répartis dans toute la France, dont un tiers en Ile-de-France et un autre tiers en Alsace. « Pour des raisons de gestion, les contrats d’apprentissage sont privilégiés face aux contrats de professionnalisation, indique David-Alexandre Gava. Nous n’avons pas de CFA en France. »

Les recrutements auront lieu principalement pour les entités du groupe consacrées aux nouvelles technologies, c’est-à-dire les divisions Digital Industries (automatisation, digitalisation de l’industrie manufacturière et des procédés), et Smart Infrastructure (infrastructures intelligentes pour les bâtiments et la production d’énergie décentralisée).

« Les recrutements seront ouverts à tous les talents et à toutes les personnalités, du bac+2 à l’école d’ingénieurs ou de commerce », souligne David-Alexandre Gava. En 2020, 30 % des alternants sortants sont restés dans le groupe, dans le cadre d’une poursuite d’études, d’un CDI, CDD, ou en intérim, précise-t-il.

Place aux femmes

Siemens met en avant trois spécificités concernant cette vague de recrutements 2021. Premièrement, l’embauche de femmes sera particulièrement favorisée : « Des actions de communication destinées aux jeunes femmes continueront à être réalisées afin de mieux faire connaître nos métiers, notamment liés à la technique et à la vente », indique David-Alexandre Gava.

Deuxièmement, le recrutement dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) sera réaffirmé, dans la logique des engagements pris par le groupe dans le cadre du Pacte avec les quartiers pour toutes les entreprises (PAQTE). Déjà, en 2020, 16 % des alternants recrutés étaient issus de ces quartiers.

Tutorat qualifié

Enfin, tous les alternants accueillis en 2021 bénéficieront d’un « tutorat qualifié ». « En effet, cette année, Siemens systématise un ‘Permis de tutorer’ qui prend la forme d’une formation obligatoire destinée à tous les nouveaux tuteurs d’alternants doublée d’une mise à jour régulière destinée aux tuteurs les plus anciens, affirme David-Alexandre Gava. Cette formation est composée de deux parties : un e-learning immersif complété par une formation par petits groupes. »

Notes   [ + ]

1. Siemens France compte 6000 collaborateurs, six sites industriels, 15 sites de R&D et d’ingénierie, et plus de 40 agences locales. L’entreprise opère dans les domaines des infrastructures intelligentes pour les bâtiments, la production d’énergie décentralisée, l’automatisation et la digitalisation dans l’industrie manufacturière et l’industrie des procédés.
<script type="text/javascript"> function footnote_expand_reference_container() { jQuery("#footnote_references_container").show(); jQuery("#footnote_reference_container_collapse_button").text("-"); } function footnote_collapse_reference_container() { jQuery("#footnote_references_container").hide(); jQuery("#footnote_reference_container_collapse_button").text("+"); } function footnote_expand_collapse_reference_container() { if (jQuery("#footnote_references_container").is(":hidden")) { footnote_expand_reference_container(); } else { footnote_collapse_reference_container(); } } function footnote_moveToAnchor(p_str_TargetID) { footnote_expand_reference_container(); var l_obj_Target = jQuery("#" + p_str_TargetID); if(l_obj_Target.length) { jQuery('html, body').animate({ scrollTop: l_obj_Target.offset().top - window.innerHeight/2 }, 1000); } }</script>


Voir en ligne : Centre INFFO : Actualité du Centre INFFO / Siemens France recrute plus de 200 alternants en 2021

Du même site